Troglognouse: 383940414243444546474849505154555657

TROGLOGNOUSE

Logo Troglolog

No 51

Avril 2008 - Janvier 2009


Bulletin du Groupe Spéléo Troglolog
Club fondé en 1977



Election du nouveau Président      

Index:

1.   Bourret for President!
2.   Edito
2.   Cimetière de chauves-
      souris du Cernil
3.   Impressum
4.   Visite du SIS de Neuchâtel
6.   PV de l'AG 2008
11. Brèves
12. Activités au Lapi Di Bou
13. La galerie immortelle
14. Convocation à l'AG 2009
      Adresses des membres

President en habits spéléoEditorial:

On a changé de maître du monde, on change aussi de maître du club! Vous ne l'avez pas reconnu en une?
Regardez la photo ci-contre prise dans son milieu naturel, c'est plus reconnaissable… Eh, oui! Mais c'est François!
Ah, dites-vous, il a enfin décroché le président d'avant qu'on traîne depuis 10ans! Ben oui, je tire ma révérence et laisse la place à un spéléologue de renommée et beaucoup plus actif que moi.
C'est aussi l'occasion de vous annoncer que je ne rédigerai pas les prochains Troglognouses, les futurs rédacteurs s'annonceront lors de la prochaine Assemblée Générale dont vous trouverez la convocation sur la dernière page. Attention, François a choisi Peseux pour le lieu de cette réunion, ne vous trompez pas d'endroit quand vous viendrez!
J'avais rédigé une rétrospective de mes 10ans de présidences, mais c'était un peu trop larmoyant, alors j'ai coupé tout ça. Peut-être que vous y aurez droit quand même dans le prochain numéro? On verra!
A présent, place au changement, comme disait une personnalité étrangère célèbre dont je ne me souviens plus le nom:
"Change: We can belive in".
Premier changement: il n'y a pas de calendrier dans ce Troglognouse. Ce calendrier sera décidé à l'AG.
Deuxième changement, il n'y a pas de dates retenues pour les réunions mensuelles, en 2008, il n'y en a pas eu, celles de 2009 seront discutées à l'AG.
Mon petit doigt me souffle que des changements, il y en aura encore des tas, 2009, ça va être la crise du changement. Je ne suis pas seul à le dire, il y a un tas d'économistes qui affirment pareil et généralement leurs pronostics ne sont pas optimistes…
On en reparle au prochain numéro, ok?

Bonne année à tous les lecteurs de Troglognouse!

Les ossements de chauves-souris du gouffre du Cernil Ladame (Môtiers, NE), Résultats préliminaires

Photo de la zone(par Julien Oppliger)

Introduction

En 1987, les  spéléologues du groupe Troglolog mettent au jour dans le gouffre du Cernil Ladame une importante accumulation d’ossements de chauves-souris dans un unique trou circulaire. Nous présenterons ici les premiers résultats de cette étude en cours de réalisation.

Bref historique

Lors des toutes premières explorations de la partie profonde du gouffre du Cernil Ladame, les spéléologues du groupe Troglolog de Neuchâtel remarquent un trou contenant un enchevêtrement d’os de micromammifères dans le sol argileux du Métro. En octobre 1989, les inventeurs décident de prélever le matériel en raison du risque de destruction du site. Une coupe est effectuée pour dégager le trou sur sa hauteur et une partie du matériel osseux est prélevée et amenée à Philippe Morel.  Puis, dans le cadre du projet cantonal visant l’étude des ossements de chiroptères en milieu souterrain, nous reprenons l’analyse de ces vestiges. Ce projet est mené sous l’égide CCO-NE (Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris, antenne du canton de Neuchâtel) et ce, avec les autorisations des services cantonaux d’archéologie et de la faune. En août 2004, le reste des os est ramené à la surface pour compléter l’étude. En 2008, une première datation 14C (AMS) est effectuée, et laisse entrevoir de belles perspectives.

La découverte

Le trou se trouve dans la partie supérieure, contre la paroi de gauche (sud), de la galerie du Métro, à - 135 mètres. Il s’agit d’un orifice de 5 centimètres de diamètre dans le sol en forte pente de la galerie. Après 16 centimètres de profondeur, une chambre d’une quinzaine de centimètres de diamètre s’est créée, profitant de la jonction d’un second trou, parallèle au premier. De cet endroit, le diamètre se rétrécit régulièrement pour atteindre 2 centimètres à la base, à 78 centimètres de profondeur. Les os remplissaient les 46 premiers centimètres du trou (Fig. 1 et 2).

Fig. 1 : Gouffre du Cernil Ladame. Vue en coupe du trou. La flèche indique le niveau initial du remplissage par les ossements de chiroptères (Photo : F. Bourret)

Coupe du cimetière à chauve-sourisEn termes d’espèces cette fois-ci, nous dénombrons au moins 660 chauves-souris, correspondant essentiellement aux taxons suivants : Murin à moustache (40%) et Murin de Brandt (10%). La liste peut ensuite être complétée par d’autres espèces, à savoir le Murin de Naterrer, le Murin de Daubenton, l’Oreillard brun et le Murin à oreilles échancrées. En comparaison à la faune actuelle, il n’y a aucune différence.


Fig. 2 : Gouffre du Cernil Ladame. Schéma de la coupe du trou d’après Oppliger et Bourret (2008)


Pour ne pas conclure

Dans l’état actuel de notre recherche, nous explorons plusieurs voies pour expliquer la formation de cette accumulation particulière d’ossements de chauves-souris. L’étude d’autres gisements similaires devrait nous permettre, nous l’espérons, d’avoir une meilleure compréhension des conditions taphonomiques (L’ensemble des processus qui ont affecté les vestiges après la mort d’un animal) responsables de tels gisements. Actuellement, nous sommes à la recherche de fonds afin de pouvoir effectuer une seconde datation, qui viendrait compléter celle effectuée à la base du remplissage osseux. Ceci nous permettra d’avoir une idée de la durée d’accumulation des ossements. A suivre…

Pour en savoir plus :

Oppliger, J., et F. Bourret. (2008) - Accumulations particulières d'ossements de chauves-souris : les exemples des gouffres du Cernil Ladame (Môtiers, NE, Suisse) et de la Pleine Lune (Le Chenit, VD, Suisse). IVth European speleological congress. Proceedings Vercors 2008. Spelunca Mémoires 33

Visite de la caserne du centre de secours (SIS) de Neuchâtel

Compte rendu de la visite des locaux des pompiers de Neuchâtel en novembre 2007

Lors de l'exercice de spéléo secours de la colonne 7, nous avons eu la chance de bénéficier d'une visite commentée par Sébastien de la caserne des pompiers de Neuchâtel, ou se trouve entreposé le matériel de la colonne.

Centrale d'alarmeCentrale d'alarme

On y effectue le suivi complet  des interventions, de l'alarme à la gestion de la facturation, des heures du personnel. Il y a un lien avec la base du canton, avec le cadastre, avec la domotique du bâtiment, avec le système de pager cantonal.
Lors d'une alarme, envoi des données au véhicule, localisation GPS, visualisation directe de la position des véhicules.
La centrale est sécurisée par un onduleur. On peut voir l'image des caméras aux sorties du bâtiment. Le centraliste dispose également des images des caméras dans les tunnels de Neuchâtel. A signaler: il n'y a pas de radars fixes dans les tunnels, seulement des caméras!
On voit directement sortir les véhicules depuis une fenêtre de la centrale par la sortie d'urgence.
La centrale dispose d'une bibliothèque de 70 dossiers-incendie des bâtiments du canton (plans, issues, emplacement des bouches à incendie, dangers, etc…). Deux personnes à plein temps élaborent les dossiers incendie.
Le système informatique a été développé à partir de zéro uniquement pour la centrale de Neuchâtel. Il couple notamment un logiciel de la société TSA par un logiciel développé en Roumanie.
Ce n'est pas la centrale des pompiers qui reçoit les appels du 118 (et donc du 1818), mais la police cantonale.
Les appels reçus à la caserne sont donc filtrés.
Saviez-vous que les numéros d'urgences 117, 118 et 112 peuvent êtres composés sur un natel même si le clavier est verrouillé et si il n'y a pas de carte SIM dans l'appareil?

Centralisation des casernes

Avant le déménagement dans la nouvelle caserne, tout était réparti dans 7 locaux différents à Peseux, Auvernier, Corcelles et Neuchâtel.

Alignée de camions d'interventionMoyens d'intervention

Les pompiers de Neuchâtel sont formés aux interventions d'urgence en cas d'accident, notamment comme ambulanciers ou pour la désincarcération.
En cas d'accident, les ambulancier viennent toujours par deux: un chef d'intervention et un conducteur.
Le type de cas détermine le ou les véhicules à déplacer et le matériel à emporter. Les véhicules d'intervention sont toujours prêts avec le matériel standard chargé. A la fin de l'intervention, une phase dite de "rétablissement" consiste à remettre en ordre le matériel du véhicule (lavage, réparation, remplacement du matériel consommé durant l'intervention).
Depuis la centrale, le centraliste peut observer les véhicules dans le garage de la caserne.
A gauche, il voit les ambulances, au centre les véhicules du feu et à droite les véhicules spéciaux comme par exemple les unités de désincarcération légères.

Les véhicules du feu sont parqués dans cet ordre:


Quelques locaux qui composent la caserne

Equipement personnel

Toutes les tenues fonctionnelles se trouvent dans le garage, directement à côté des véhicule, pouvant être enfilées juste avant l'intervention. Bien visibles et bien rangées. Chaque homme est équipé d'une radio et d'une oreillette.

Film promotionnel de la caserne de Neuchâtel

Manequin de sapeur pompierExcellent complément d'une visite des locaux, ce film fait le tour des tâches qui sont réalisées par les pompiers, montre des images d'interventions et donne beaucoup de chiffres annuels.

Procès verbal de l'assemblée générale du 14 avril 2008 à Cornaux

1. Ouverture et présences
      Ouverture du local à 19h30. Ouverture de l'assemblée à 20:10.
      Sont excusés: Pierre-Yves Cousin, Prisca, Maric H, Claude W, Marie J
      Présents: Florian B, Laurent P, Miguel B, François B, Ralf K, Philippe D, Pascal R, Sébastien G, Alain J.

2. Validation PV de la dernière assemblée (voir dans Troglognouse 50)
Le PV est accepté

3. Admissions – démissions

Démission de Pierre-Yves C (14 février 2008)

Monsieur le président,
Par la présente, je te prie de bien vouloir accepter ma démission pour la fin de l'année courante.
En effet, ma situation professionnelle et familiale m'oblige à faire des choix dans mes loisirs et je ne trouve plus le temps pour pratiquer la spéléologie.
Cela fait maintenant plusieurs années que j'hésite à démissionner mais maintenant j'ai franchi le pas.
Je garderai d'excellents souvenirs des membres du club et des moments passés sous terre.
J'ai payé la cotisation pour l'année 2008 et je pense être en règle avec l'association.
Transmet s'il te plaît mes meilleures salutations aux membres du comité et aux membres que je connais encore.
Je te prie de recevoir mes salutations les meilleures.
PS: j'ai une clé du local, mais je ne sais plus de laquelle il s'agit. Est-elle encore utilisée ou avez-vous changé les cylindres entre temps?
L'assemblée prend acte et décide les points suivants:
Alain ira chercher la clé et rendra 10.- à Pierre-Yves.  Alain regardera aussi avec la clé de Maria.
Ralf fournira sa liste des détenteurs de clés à Florian  et   Pascal fournira sa liste et le solde de clés.

C'est Florian qui devra s'occuper de distribuer les clés et gérer les cautions.
La dernière cotisation payée par Pierre-Yves C était celle de 2007 et pas celle de 2008.

Passage en membre passif de Ralf K
Après avoir voulu démissionner en début de séance, il décide finalement de devenir membre passif.

Démission de Didier S

Les motifs de démission de Didier sont lus devant l'assemblée. Finalement il apparaît que ces motifs ne sont que le résultat d'une mauvaise communication liée à des problèmes formels. Alain va recontacter Didier pour lui expliquer la situation réelle et voir si vraiment il tient à maintenir sa démission.

Propositions d'exclusion formulées par le caissier

Proposition de sortir Vincent P de la liste (il est en Australie…). Accepté.
Proposition de sortir Gilles B. Non, c'est refusé. Il sera contacté par Alain.
Catherine a pas mal d'arriérés à ce sera une tâche du nouveau caissier.

4. Rapport du responsable du matériel
Cordes :
Il manque 3 cordes d’après les fiches :
9mm 40m
10.5 mm 16m
10.5 mm 44m
10 cordes sont actuellement empruntées.
9 cordes sont au Lapi di Bou, 6 cordes sont au Cernil.
Il y a un certain nombre de vieilles cordes à mettre au rebut.
Il reste au local un rouleau de 200 mètres à couper, année 2005.
Pascal s’arrangera avec François pour couper les cordes.
Il manque un marteau au «tableau d’affichage».
Carbure :
Il faut facturer 8.- à Marie et 14.- à Pascal, seuls à avoir consommé du carbure depuis 2006 semble-t-il.

5. Rapport des vérificateurs de comptes
Florian B et Philippe D donnent décharge à Ralf qui a très bien tenu les comptes. Ils ont vérifiés toutes les écritures de 2007 (bon, il n'y en avait que 37…).

6. Nomination des prochains vérificateurs de comptes

Alain propose une permutation avec le point 7. La proposition est acceptée.

7. Réorganisation du comité suite aux démissions

Le poste de président et de caissier sont à repourvoir. Florian se propose pour le poste de caissier et François accepte de reprendre la présidence. Tous deux sont ovationnés.
Selon la tradition, Sébastien cède la place de vice-président à Alain.
Les autres membres du comité sont reconduits.

Charge 2007 2008

Président
Vice-président
Secrétaire
Caissier
Chef du matériel
Bibliothèque et Archives

Alain Jeanmaire
Sébastien G
Marie J
Ralk K
Pascal R
Laurent P

François Bourret
Alain J
Marie J
Florian B
Pascal R
Laurent P

Votation : le nouveau comité 2008 est accepté à l’unanimité.

6. Nomination des prochains vérificateurs de comptes
     2008: Sébastien et Philippe Dubois.

8. Bibliothèque, Troglognouse et Cavernes

      Bibliothèque
      Une question se pose: est-ce que Prisca a transmis son fichier à Laurent? Oui.
Laurent se plaint que les gens empruntent des livres sans noter les emprunts et retours.
Une grosse affiche sera collée sur l'armoire de la bibliothèque afin de sensibiliser les emprunteurs de livre à noter leurs emprunts.
      Laurent enverra la liste des livres empruntés à Alain pour qu'il avertisse les membres.
      Les membres se plaignent que c'est trop compliqué de rentrer des rapports d'expé dans le programme prévu à cet effet.
Alain devra étudier la possibilité de remplacer le logiciel par une application genre blog.
Cavernes
      Denis a dit à Alain que le club n'a pas payé les abonnements à Cavernes depuis 2005.
Entre temps, le prix est passé de 30 Fr / an à 20 Fr /an et il n'y a pas eu de cavernes en 2005.
En résumé:
2004 : 30 Fr /an, facture ok
2005 : pas de parution, pas de facture
2006 : 20 Fr /an, facture impayée (33 membres d'après Troglognouse 49 en comptant Iseli)
2007 : 20 Fr /an, facture impayée (25 membres d'après liste actuelle des membres)
Question: doit-on laisser Caverne gérer les abonnements directement avec les abonnés?
Non, l'assemblée décide de conserver la procédure actuelle.
Troglognouse
      François propose de publier les rapports des Sieben Hegste dans Troglognouse.
Troglognouse 51. Qui s'y colle? Alain accepte d'éditer Troglognouse 51, entre autres en remerciement à François qui a accepté de reprendre la présidence.
      François propose d'y mettre l'article de Julien Oppliger sur les chauves souris du Cernil.
      Sébastien propose d'y mettre un article sur le spéléo secours.
      Philippe se propose pour taper les carnets de rapports du Sivellen 2007.

9. Rapport du caissier
En préambule, Alain signale que suite à la demande de Mr Geiser (groupes musicaux "November 7" et "Yann B"), un changement est intervenu au niveau de la location du local.
Ca a commencé par une proposition de nouvelle répartition des charges rédigée par Alain et signée par l'autre locataire de l'abri et le futur nouveau locataire (Alain donne lecture de la lettre que nous ne reproduisons pas ici), mais refusée par la commune qui voulait un système plus simple.
Le jeudi 28 juin 2007, la commune nous a convoqués pour discuter de la location et de la facturation des abris suite à notre proposition.
Finalement, un accord a pu être trouvé dont la teneur est résumée dans l'email du 1er juillet 2007 que j'ai envoyé à tous les membres du club disposant d'un e-mail (copie en page suivante).

9. Rapport du caissier (suite du préambule)

Copie partielle du message envoyé aux membres le premier juillet 2007

Cette semaine, j'ai négocié un nouvel accord a été passé avec notre bailleur, la commune de Cornaux, concernant le local. Il y a des avantages (grands) et des inconvénients (petits mais urgents et nécessitant un peu de participation). (…)

Au niveau des avantages, nous allons louer le local pour une somme fixe mensuelle, comprenant la location des locaux ET un forfait pour les charges (eau+électricité).
En résumé, notre location mensuelle va passer de 89 Fr à 65 Fr.
Nous allons donc économiser environ 288 Fr par année ce qui permettra de nous offrir un souper et sans doute de redescendre les cotisations pour 2008.

Au niveau des inconvénients, avant de régler cet accord, l'administrateur communal est venu visiter les locaux et les a trouvés sale.
Nous avons l'obligation de faire rapidement un grand nettoyage. C'est à dire:
- Débarrasser le sas d'entrée (bidons de carbure,aspirateur,tapis,etc...)
- Récurer tous les sols
- Polisher les lavabos, WC et la robinetterie
- Vider les poubelles et les autres déchets
- Ranger pour que ça ait l'air propre (cuisine, salle de réunion)

Je recherche donc de la main d'oeuvre pour faire ces nettoyages dans les prochaines semaines.
Le mieux serait un jeudi ou un samedi comme ça on peut directement apporter les déchets encombrants à la déchetterie. (…) Cette séance sera suivie d'un souper offert par le club.

Cette séance de nettoyage  REMPLACE  LA  RÉUNION  DU  MARDI  3  JUILLET
qui n'a donc pas lieu. Je te remercie d'avance pour ta collaboration, et... à bientôt. (…)

A signaler tout de même, un groupe de musiciens prendra ses quartiers dans le local qui suit la cuisine (là où il y a les compteurs). Pour se rendre dans leur local, les musiciens devront traverser le nôtre.

Finalement, le nettoyage a eu lieu le lundi 9 juillet 2007 avec la présence de Alain Jeanmaire, Pascal Renaudin, Prisca Mariotta, Florian Bettinelli, Marie Juan et Philippe Dubois.
(Remarque hors PV: C'est à cette occasion qu'Alain est tombé dans les escaliers et qu'à la date de rédaction de ce Troglognouse – le 24 janvier 2009, 18 mois plus tard – il a encore des douleurs dans le dos, la jambe et l'épaule droite, l'empêchant entre autres de faire de la spéléo).

Cette opération de nettoyage a donné lieu à une facture de 50.- Fr facturée le 10.07.08.

Alain a décidé de ne plus faire figurer le club dans l'annuaire téléphonique. Le 10.07.07, il a annulé la facture de Directories permettant 36.55 Fr d'économie par an.

Les frais incompressibles sont à présent limités à Troglognouse (~70Fr) la location du local
(12x65 = 780.-), ce qui est, je le rappelle, moins cher que ce qu'on payait quand on était à Peseux, avec une surface plus grande et l'eau et l'électricité comprise dans le forfait (à Peseux, c'était 900.- Fr et ceci c'était en 2002, il y a 6 ans – le déménagement a eu lieu en 2003).
Total ~850 Fr (sans achat de livres ni de matériel!!!)

Comme indiqué dans l'encadré, la baisse des charges offrait la possibilité de baisser les cotisations
Nous discutons de la possibilité d'abaisser le niveau des cotisations pour couvrir les frais fixes (location et Troglognouse), mais pas les investissements.
Plusieurs montants de cotisation sont proposés pour les membres actifs:
120 Fr (2 personnes pour)      110 Fr (5 personnes pour)         100 Fr (1 personne pour)
Ce sera donc 110 Fr /an dès 2009 (voir la raison plus loin)

Plusieurs montants de cotisation sont proposés pour les membres passifs:
80 Fr (tous refusent) / 60 Fr (5 personnes pour) / 50 Fr (1 personne pour) / 40 Fr (2 personnes pour)
Ce sera donc 60 Fr /an (incluant Cavernes)
François propose un rabais exceptionnel de 40Fr en 2008 pour rembourser les abonnements à Cavernes payés plus chers que ce qu'ils n'ont été réellement facturés.
Il s'agit de 40Fr à rembourser aux membres actifs et passifs. Accepté à 4 contre 2.
Sur la fiche de cotisation, ce devra être clairement indiqué qu'il s'agit d'un rabais exceptionnel.

Dénomination 2004 2007 2008 2009 et suivants
Coti SSS 50.- 50.- 50.- 50.-
Cavernes 30.- 30.- 20.- 20.-
Badges 30.-      
Coti de club 10.- 70.- 40.- 40.-
Rabais exceptionnel 0.- 0.- -40.- 0.-
Total 120.- 150.- 70.- 110.-

9. Rapport du caissier (suite avec le véritable rapport des comptes 2007 par Ralf Kolly, 13.04.08)

EN GENERAL
L’exercice 2007 boucle sur un bénéfice. L’avoir du club, en date du 31.12.2007, est honorable.
Il faut souligner que le montant des cotisations impayées particulièrement plus élevé que les autres années est une conséquence de l’envoi tardif des factures de cotisations.

COTISATIONS
Je m’abstiens de toute analyse sur les cotisations 2007, pour la raison citée précédemment. Par contre, il faut souligner des arriérés de cotisations qui remontent aux années 2005 et 2006.

Pour 2005, SFr. 220.00 restaient dus au 31.12.2007. A la date de l’AG, ce montant ne se monte plus qu’à SFr. 130.00. Une grosse partie de ce montant est dû par Catherine P, qui n’est plus vraiment en contact avec le club mais qui a proposé une modification de son statut en vue de régulariser sa situation. Une faible partie de ce montant est dû par Vincent P, qui n’a pas l’air de s’en soucier. Je recommande à l’assemblée générale de discuter de ces deux cas et d’envisager l’exclusion pour le deuxième cas.

Pour 2006, SFr. 540.00 restaient dus au 31.12.2007. A la date de l’AG, ce montant ne se monte plus qu’à SFr. 240.00. Gilles B entre en jeu dans cet arriéré, avec qui de nombreux contacts sont à chaque fois nécessaires pour obtenir le paiement des cotisations. Je recommande également aux membres présents à l’assemblée générale d’exclure ce membre.

Il est encore à noter que de nombreux membres ont fait l’effort de s’acquitter de leur cotisation 2007 rapidement de sorte que, à la date de l’assemblée générale, seuls SFr. 550.00 de cotisation 2007 restent impayés.

MATERIEL
Aucune dépense pour le matériel n’a été enregistrée en 2007. Ceci explique en grande partie le bénéfice important de l’exercice 2007.

LOCAL
Les charges totales se montent à SFr. 1'043.70. Loyer : SFr. 600.00, Eau + électricité : SFr. 443.70
Il est à souligner que, suite à un nouvel accord trouvé avec la commune de Cornaux, le nouveau montant du loyer mensuel sera de SFr. 65.00 charges incluses, ce qui donne un total annuel de
SFr. 780.00 et nous permettra ainsi une substantielle économie.

AUTRES POSTES DE CHARGES
Les dépenses sont restées très contenues et contribuent ainsi à la maîtrise des finances du club.

CONCLUSIONS
Le club se porte bien. Le bénéfice est confortable mais ne doit pas cacher une réalité : son importance n’est due qu’à l’absence de dépenses en terme de matériel. On constate clairement que les cotisations couvrent les dépenses mais que, si les budgets sont pleinement employés, le bénéfice disparaît presque complètement. Le niveau des cotisations semble donc adéquat si on ne souhaite pas entamer la fortune du club.La fortune du club est importante. Elle peut être utilisée à bon escient. Attention toutefois à la tentation de baisser les cotisations et vivre sur la fortune : une fois arrivée à un niveau trop faible, seule une augmentation des cotisations permettra de reconstituer les réserves.

10. Programme d'activités
François décrit le problème du sauvetage du matériel du Sivellen:

Les paysans ont « outrepassé » l’accord que nous avions pour entreposer le matériel. A présent, tout le matériel est posé dans la cuisine…du petit chalet d’alpage. 

Quoi qu’il en soit, la caisse doit payer pour ce travail. C’est urgent de faire le travail car il y a risque de moisissures.
Camp du Sivellen : il faut fournir des dates à François.
Il faut clarifier la situation en envoyant une lettre en allemand à la commune pour voir si on a le droit de construire des armoires dans le petit chalet d'alpage.
Miguel accepte de rédiger cette lettre avec François.
En cas de réussite des négociations, le club débloquera un crédit de 1000 Fr pour construire une armoire (achat des éléments et montage par hélicoptère). Accepté à l'unanimité.
François indique qu'il peut monter au Sivellen n'importe quand sauf la dernière semaine de juillet et la première d'août.
Coupage de cordes? Sera organisé en interne entre Pascal et François.
Soirées et autres réunions?
Alain annonce que la prochaine rencontre mensuelle aura lieu chez Marie, sur inscription, le 13 mai 08.
Sébastien propose que les dates de réunion soient choisies à l'aide d'un sondage doodle.
François propose que dans l'avenir, les réunions ne se passent plus au local, mais dans un restaurant à Neuchâtel. Sa proposition n'a pas l'air de rencontrer un vif succès.
Pour le moment, les réunions restent agendées comme prévu dans Troglognouse 50 et ceci sera rediscuté à la rencontre suivante qui aura lieu Mardi 13.05.08 – inscription obligatoire.
11. Divers

Sent: Tuesday, March 04, 2008 9:05 PM
Salut!

J'ai prévu de faire une publication sur la Lapi di Bou, dans l'idée d'un "inventaire par tomes", un peu comme pour les Sieben. Cette publication doit réunir toutes nos connaissances actuelles sur le Lapi di Bou et devrait atteindre 80 à 100 pages. Une réunion a déjà eu lieu avec les principales personnes des différents clubs concernés. On étudie actuellement le cadre et le financement de la publication. Une des pistes retenues est un supplément à Stalactite, mais ce n'est pas acquis. On cherche donc aussi un financement parallèle (ou complémentaire). Lors de la prochaine AG, j'aimerais proposer que le club contribue au financement de cette publication. Question: quand sera la prochaine AG et pour quand dois-je soumettre une telle proposition?

Une toute bonne soirée!

Miguel

Cette publication de ~80p va coûter ou bien 10Fr/pce (N/B) ou bien 18Fr/pce (couleur).
La rédactrice sera Nathalie Stotzer et les contributeurs des clubs GE, VS, Trog et SCVJ.
Le club de GE (110 membres) va offrir 2000 Fr pour cette publication et prendre 130 exemplaires.
Décision est prise à l'unanimité que le club s'engagera à acheter 30 exemplaires au prix de production (entre 11 et 18Fr).

Alain voudrait convertir une partie du rabais exceptionnel de 40.- en 20Fr de rabais et cadeau d'un livre sur le Lapi di Bou. Refusé nettement (1 seul pour).

Alain fait connaître l'activité patrimoine du 27.04.08 à 14 à Chambrelien.

L'assemblée est close à 22h30.
Le Président 2007
Alain Jeanmaire

Brèves

Activités au Lapi-di-Bou

Introduction
Comme c'est mon dernier Troglognouse et que dans les précédents, j'avais inséré moults activités au Sivellen, il me semblait équitable de publier également les activités au Lapi di Bou au cas où les publications de cette gazette se raréfiaient. Merci à Miguel de m'avoir fourni les archives nécessaires à cette compilation

2003
Plusieurs montées à peau de phoque/raquettes avec repérage de trous souffleurs, en partie seul, en partie avec Cédric.
Pose d’un piège à microfaune à la source derrière l’usine électrique de Gsteig le 7.6.03 (hautes eaux). Récolte notamment d’un troglobie (cf. Onychiurus prolatus) et d’un troglophile (staphylinidé).
Repérage de porches au-dessus de la source derrière l’usine électrique de Gsteig.
Changement de la corde de montée aux Pingouins et lecture/programmation des thermomètres, avec André Pahud (GSR).
Reprise/prospection/explo/désob de plusieurs gouffres vers 2300 m d’altitude, en partie seul, en partie avec Gérard Heiss (GSL).
Prospection dans les pentes au nord du Mittaghorn.

2004
Plusieurs montées à ski pour repérage trous souffleurs. Accès et explo de la grotte de la Goulotte avec Sébastien Grosjean (cf. ses photos !). Topo de la grotte de l’Abreuvoir et plusieurs tentatives de désob de celle-ci. Désob et explo du puits de la Massette au gouffre des Bougies avec Gérard Heiss (GSL). Explo/topo du 111 avec GSL, GSR et SCVJ. Repérage et explo de plusieurs petits trous, en partie avec GSL/GSR.
Relevé des thermomètres aux Pingouins avec André Pahud (GSR), explo au fond avec Gérard Heiss (GSL), prélèvement de chauves-souris et évaluation des possibilités de datation avec Philip Häuselmann.

2005
Topo/explo de quelques trous de moins de 50 m au Tsanfleuron (proche du Lapi di Bou) avec Pascal Tacchini (GSR).
Relevé des thermomètres aux Pingouins avec GSL, GSR, SCVJ, notamment Gérard Heiss, André Pahud et Pascal Tacchini. Mise en place d’un enregistreur d’humidité. Relevé de chauves-souris pour détermination par Michel Blant.
Recherche et repérage de trous souffleurs en hiver, puis localisation et descente de plusieurs d’entre eux en été/automne.
Reprise, désob, explo/topo du N° 10 jusqu’à -100.
Topo du N° 11 et équipement du premier puits.
Quatrième tentative de désob et passage de l’étroiture ex-terminale du N° 12.
Découverte du N° 116.
Année peu productive en raison de la présence de neige tard dans la saison et de nombreux week-ends pourris en automne.

2006
Lapi di Bou (avec GSL, GSR, SCVJ)
Relevé des thermomètres aux Pingouins. Relevé de chauves-souris pour détermination (par Michel Blant).
Visite de la grotte Cache-Cache et collecte d’un échantillon pour datation cosmogénique.
Localisation et descente de plusieurs trous souffleurs.
Prospection du lapiaz en forêt à l’est de la Gstellihütte.
Explo, topo du N° 11 jusqu’à -66.
Explo, topo du N° 12 jusqu’à -48.
Explo, topo des N° 41, 117, 120, 119.
Bâchage du 119.
Topo du niveau supérieur de la grotte du Blizzard.
Explo, topo de la grotte Givrée jusqu’à –55.
Au total 13 expés pour plus de 560 m de topo et plein de points d’interrogation. Une assez bonne année !

Zephirometre2007
Relevé des thermomètres aux Pingouins (avec GSR, SCVJ). Pose de pièges à bière. Visite du fond (remontées à faire). Remontée après le passage « Z » (queute).
Repérage et descente d’un trou souffleur au Lapi di Bou (avec GSR, GSL).
Prospection hivernale (trous souffleurs) du lapiaz en forêt à l’est de la Gstellihütte (rien trouvé).
Plusieurs prospections sur le lapiaz.
Explo et topo de l’Abreuvoir (N° 12) au-delà du « Filtre Favre ».
Un Proasellus valdensis a été trouvé dans le fond de l’Abreuvoir et déterminé par J.-P. Henry.
Peu d’explo au Lapi di Bou en raison de la neige tardive, de l’été pourri et d’autres occupations.
Moussu Rochers de Naye (avec SCVJ)
Explo du P60 et suivants, topo du cheminement principal jusqu’à l’entrée (300 à 400 m, env. -200). Explo d’un autre trou souffleur (queute).

2008
Relevé des thermomètres aux Pingouins. Relevé des pièges à bière.
Expé hivernale avec GSR, SSSG, GSL, SCVJ, SGH-B : explo du fond (+ 100 m de développement, +9 m de profondeur).
Finalisation du Zéphyromètre (photo) et installation près du point haut de la cavité le 15.11.2008.
Plusieurs prospections sur le lapiaz du Lapi di Bou (avec GSR, SGH-B) avec repérage de nouvelles entrées (à partir du N° 124).
Explo et topo de plusieurs cavités dans le haut du Lapiaz (vers 2600 m) :126, 127/128, 133, 134.
Fini la topo de Cache-Cache et continué la topo du Blizzard.
Accès (varappe) et topo de plusieurs trous dans les parois de la Lé : Leclanché, Promenade, Patinoire.
Deux réunions pour faire avancer la publication-inventaire sur le Lapi di Bou sont prévue en 2009.
Deux sorties en janvier/février pour aller repérer et dégager l’entrée du G16 (Tsanfleuron)en hivernale, en préparation de futures expés.

La galerie immortelle

Alors, pour ce dimanche, ils ont annoncé précipitations intermittentes, neige jusqu’à 1500 m et vent tempétueux en montagne, surtout à la mi-journée et principalement dans les préalpes bernoises. Mouais. Le trou qu’on voulait aller voir est bien dans les préalpes bernoises et vers 2000 m. Mais en partant tôt, on pouvait espérer passer le gros sous terre.

Arrivés au parking, on se tâte. Skis ou raquettes ? Vu la quantité de neige, on opte pour les raquettes. Et on part donc à pied, les raquettes sur le dos. On va quand même pas s’esquinter à marcher en canard sur ce maigre reliquat nival ! Au-delà de la première forêt, la neige est plus conséquente. Les raquettes passent du sac aux pieds. Tiens, il y a même la trace d’un gars qui a dû monder la veille à peaux. Comme c’est déjà un peu tassé, on enfonce beaucoup moins. Par contre, pas question de marcher à moitié sur la trace. Alors on joue au canard qui avance sur la bordure du trottoir. Pour peu qu’on mette une patte de côté  – schla ! – la sanction est immédiate.

Deux heures plus haut, il semble qu’on s’approche de la mi-journée. En fait, c’est pas vraiment la tempête. Frais et vivifiant, ça oui. Mais côté vent, c’est plutôt des rafales humoresques, qui font un peu grogner la montagne, soulèvent quelques tourbillons de neige et laissent trois flocons de plus sur la moustache.

Comme toujours, c’est la dernière pente avant le trou qui est la plus pénible – en diagonale, vent de face, la trace du skieur a disparu et la neige soufflée atteint une bonne épaisseur. Heureusement, elle est assez bien liée à la couche de fond pour ne pas partir d’un bloc. Mais les canards rament quant même allègrement.

Le trou est ouvert. Ou plutôt, il y a un espace entre la neige et la petite paroi au-dessus de l’entrée. Faut dire qu’il est pile sous une goulotte, à la base de laquelle la neige à tendance à s’accumuler. On vient donc tout près – histoire de ne pas avoir à patauger en bottes dans la haute neige – on s’aménage une plate-forme de deux pieds carrés chacun avec les raquettes et on dégage l’entrée à la pelle.

Bien sûr, on se rapproche de plus en plus du milieu de la journée. Mais ce qui était encore rigolo en pantalon et veste de ski, mouflé et bien à l’abri du capuchon, l’est beaucoup moins en sous-combi, mains à l’air et en chaussettes sur la combi dans la neige : à chaque bourrasque, ce sont quelques brassées de neige qui descendent du couloir au-dessus de nous. C’est même pas drôle du tout. On se laisse donc glisser sans regrets entre la paroi et le cône de neige de l’entrée.

Dix mètres à quatre pattes, et on peut se tenir assis. Pique-nique bien au chaud. On a même un thermos de thé. Avec deux sucres, le thé ? Pour moi, plutôt avec trois doigts. Après une bonne débattue, on passe les deux étroitures qui nous séparent du puits. Au début, dans la première, il fallait placer une main devant, l’autre derrière. ça allait très bien. Et ça évitait de casser les concrétions mondmilcheuses qui l’encadraient. Il y a quelques mois, un as du burin avait cru que le monde connu s’arrêtait là. Il l’a donc agrandie, la seconde aussi, et c’est après seulement qu’il a vu nos traces de pas dans l’argile. A vrai dire, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille – mais n’anticipons pas.

Le puits nous oblige à nous équiper. En fait de puits, il s’agit d’un plan incliné boueux. Au bas, on laisse notre matériel technique, le reste de la cavité passe comme ça. C’est une galerie phréatique assez sombre – on est dans le Priabonien – et argileuse, mais avec quelques belles concrétions quand même. Et puis, c’est grand, on avance largement debout. Alors, on descend tranquillement en faisant des photos. Ah oui, on vous a pas dit : le but de l’expé, c’était d’aller voir comment se creusait le fond. La galerie se comble peu à peu de sable et d’argile, avec un surcreusement d’un côté. Lors de la dernière expé commune, le même as du burin s’y était enfilé et avait conclu qu’il fallait revenir creuser l’argile. On n’allait quand même pas se vautrer chacun dans le surcreusement boueux pour constater la même chose ? Mouais. Or donc, aujourd’hui, je prends la pelle et je m’enfile dans ledit surcreusement. Et là : « Mais, c’est pas possible… J’y crois pas ! » Vous avez deviné ? Mais oui, bien sûr. Il n’y avait rien à creuser. Il suffisait de se glisser entre une lame et la paroi, de se redresser un mètre plus loin et de se retrouver debout dans une galerie phréatique descendant à 35 degrés en moyenne.

On fait d’abord une dizaine de mètres, incrédules, jusqu’à une petite salle apparemment sans suite. Zut ! Mais non, entre deux blocs, la galerie plonge. On fait basculer le plus gros et on passe. Le sol est concrétionné, la voûte ronde. L’écho nous vient de l’inconnu. Alors on décrapahute lentement, pour savourer. Et on continue de faire des photos. Il y a toujours un coin de noir au bout de la galerie. Une fois à droite, là, autour d’un bloc d’un mètre cube d’argile épargné par l’érosion, puis à gauche. Cinquante mètres, peut-être cent ? On n’en revient pas. Dans un creux du plafond, une chauve-souris a trouvé refuge pour l’hiver.

Cette fois, le sol devient plus plat, quelques flaques se sont formées, le noir se dissout dans nos lampes et le filet d’eau a taillé dans l’argile un canyon large comme le pouce, disparaissant dans un trou de souris. C’est fini. Déçus ? Honnêtement, on s’en fout complètement. A dévaler cette galerie, à traquer le noir du coin de nos frontales, on s’est fait un plaisir immense, délirant, totalement irraisonné. Le plaisir de croire, juste croire, que ça ne s’arrêterait jamais.

Miguel Borreguero

Expé dans la grotte de l’Abreuvoir, Lapi di Bou.

Convocation à l'assemblée générale 2009

Oyez, oyez braves Troglo, vous êtes convoqué à l’assemblée générale qui aura lieu  au Restaurant du Vignoble, Rue du Châtelard 3, 2034 Peseux, le vendredi 6 février 2009 à 20h

L’ordre du jour est le suivant :

Ceux qui auraient des modifications à apporter à cet ordre du jour peuvent écrire au président.
Venez nombreux

Le Président
François Bourret

Impressum

Mise en page:   Alain Jeanmaire
Photocopies:     Alain Jeanmaire
PV:                  Alain, Marie Juan, Ralf Kolly
Articles:            Julien Oppliger, Alain Jeanmaire,
                        Miguel Borreguero
Photos:             Alain, Miguel, François, Marie et Internet
Mise sous pli:    Alain et Adriana
Etiquettes:        François Bourret
Version Web:    Alain Jeanmaire (février 2013)
Date d'édition:   26 janvier 2009
Tirage papier:    35 exemplaires


Mise en ligne: 01.02.2013.
Cette page fait partie du site Troglolog, sur http://www.troglolog.ch