Troglognouse: 383940414243444546474849505154555657

TROGLOGNOUSE

Logo Troglolog

No 39

        Octobre - Août 1999


Bulletin du Groupe Spéléo Troglolog
Boîte postale 217, 2006 Neuchâtel


INDEX

      Editorial   Brèves   Calendrier 1999  


EDITORIAL

Comme vous le voyez. Troglognouse est enfin sorti, non sans mal, après 10 mois d'absence. Et pourtant que d'événement se sont produits à la SSS et dans le club durant ces derniers temps! Il y a déjà eu tous ces accidents et décès qui ont affligé plusieurs de nos membres que ça soit dans leurs familles, proches ou parmi nos amis spéléo de la SSS. Après un membre éminent de l'ISSKA et de la SSN et une sommité de l'archéo-zoologie, c'est au tour d'un pilier du spéléo-secours de nous quitter.

Las de ces destins tragique, ouvrons donc un œil vers l'avenir en l'espérant un peu moins terne. Regardons donc ce qui bouge, car la vie c'est le mouvement.

Que voit-on? Un construction qui remue et se démène pour briser sa coquille. C'est l'Institut de Suisse de Spéléologie et de Karstologie qui n'attend que la prochaine votation à l'Assemblée extraordinaire du 9 octobre 1999 pour sortir définitivement de l'œuf après avoir déjà travaillé dur et fait son nid à La Chaux-de-Fonds.

Et dans le club Troglolog? Il semble que le noyau dur s'effrite un peu. Je lui substituerais plutôt l'image d'une portée de chatons. Au début ils jouent ensemble et reviennent le soir vers leur maman. Plus tard, ils partent au loin et on ne les revoit plus jamais. Maintenant les chatons ne jouent plus: ils sont devenus sérieux.

Le club bouge pourtant encore. Nous avons déjà trois nouveaux membres, nous avons une super nouvelle trappe à matériel et une ambiance sympa lors des réunions mensuelles. A défaut de se rassembler autour d'une cavité, j'espère qu'on pourra au moins se réunir autour d'une table lors du souper du club qui aura lieu en automne.

Pour faire de la spéléo, on s'arrange en interclub.

J'ai souvent entendu des plainte des "non-cliqueurs" qui se sentent mésinformés parce que ne disposant pas d'accès à Internet pour aller consulter le Calendrier d'Activités. Qu'il soient satisfaits, ils trouveront un extrait du calendrier dans ce Troglognouse.

Désolé pour le contenu un peu administratif de ce Troglognouse. Le prochain sera plus esthétique, promis.

Alain

Fête des Vendanges 1998 : Ce fut chaud avant,
ce fut chaud pendant et c’est encore chaud !

Chers amis spéléologues, vous vous demandez peut-être pourquoi j’évoque tant de chaleur alors que la saison d’hiver est entamée et que la température ne nous pousse pas à bronzette (Ndle: l'article a été écrit en hiver). La réponse est fort simple : la Fête des Vendanges 1998 fût une cuvée exceptionnelle, et ce à plus d’un titre.

Ce fut chaud avant

Les hostilités sont en général ouvertes avec un jour ou deux d’avance, soit à la date fixée pour la préparation des cocktails. Comme à son habitude, Patrice fut pris de pitié pour ces pauvres fonds de bouteilles pas tout à fait secs. Ayant, et ce depuis plusieurs années, banni le mot " gaspillage " de son vocabulaire, il s’attaqua à rendre les vides moins lourds. Il faut dire que, cette année, il fut solidement épaulé par Florian, admiratif devant un travail de si longue haleine et dont l’utilité publique n’est plus à prouver. Comme chacun le sait, la déshydratation guette lorsqu’on s’affaire avec acharnement à une si lourde tâche. Pour palier à ce déficit hydrique, nos deux compères décidèrent de rectifier, non sans un certain succès, la recette du punch à la banane. Opération réussie pour le cocktail mais ne leur demandez pas l’année prochaine quelles furent les modifications. Je serais fort étonné si un vague souvenir arrivait à transpercer leur mémoire éthylique.

Ce fut chaud pendant

Certains me diront : " Eh, du schnock, t’as déjà vu une Fête des Vendanges froide ? ". Du point de vue de la température, oui. Mais du point de vue de l’ambiance, c’est vrai qu’on s’est rarement ennuyé. Ce fut chaud surtout parce que le bénéfice, qui avait fortement chuté l’année passée, est remonté. Oui, je sais que chaque membre domicilié dans le canton a du se fendre de trois pin’s à 10 balles, ce qui ne s’était pas fait l’année passée. Mais, chers membres, vous devez savoir que cette année le comité de la Fête des Vendanges nous avait préparé une surprise dont on se serait bien passée : la charge des pin’s s’élevait à 2000 francs au lieu des 900 francs habituels. A charge de pin’s égale, le bénéfice 1998 est bien supérieur à celui de 1997. Maîtrise des achats, maîtrise du remplissage des verres et légère augmentation des prix, telle a été la recette du redressement de ce bénéfice.

C’est encore chaud

La Fête de Vendange s’est terminée officiellement à minuit le dimanche soir pour les fêtards, à 4 heures du matin pour les tenanciers qui doivent tout ranger, une semaine plus tard pour votre caissier préféré qui s’est vu rectifier le design d’une portière de sa voiture dans le courant de la nuit de dimanche à lundi (le responsable ayant été retrouvé par un immense coup de bol), et elle n’est pas encore finie pour les sociétés locales de Neuchâtel. Pourquoi donc ? Si vous ne lisez pas cette édition du Troglognouse dans la nuit ou dans un état léthargique ou éthylique prononcé, vous vous souvenez que j’ai signalé une augmentation du nombre de pin’s. Pourquoi donc ? Il semblerait que l’examen des comptes 1997 de la Société de la Fête des Vendanges révèle un fait anodin pour certain mais scandaleux pour d’autres : toutes les animations (cortège, corso fleuri, gugenmusik, etc.) sont déficitaires. Pour palier à cette perte : les pin’s, supportés uniquement par les tenanciers de stand. La prévision de déficit 1998 étant plus importante qu’à l’accoutumée, le comité de la Fête des Vendanges a décidé de multiplier par deux le nombre de pin’s, d’en donner 10% de plus au lieu d’accorder un rabais lors du paiement, et, pour faire un peu passer la pilule, de donner libre accès aux transports publics pour les porteurs des pin’s. Tout cela fut très mal ressenti car les décisions furent prises sans votation, sans consultation. Pour couronner le tout, cette décision ne fut pas appliquée puisque finalement, nous nous sommes retrouvés avec 200 badges à 10 francs (pas de rabais) et 20 badges supplémentaires gratuits en guise de cadeau (oh joie, oh bonheur !).

Pour couronner le tout, les sociétés locales, qui tiennent généralement un stand pour trouver quelque argent pour des loisirs ou des promotions pour les jeunes, se voient défavorisées par rapport aux stands exploités par des professionnels. Le comité de la Fête des Vendanges clame haut et fort que les professionnels paient une taxe au mètre carré supérieure à celle des sociétés locales. Il oublie simplement de préciser que les professionnels ont également deux fois moins de pin’s à écouler. Leurs frais en location d’emplacement deviennent alors inférieurs à ceux des autres.

Tout cela a lancé la polémique et, comme certains l’ont déjà fait remarqué, permettra peut-être aux membres de la société de la Fête des Vendanges de faire le ménage et d’éviter de sombrer bêtement dans une fête à fric ayant de plus en plus l’allure de business.

 

BREVES

Nous avons le plaisir d'accueillir un nouveau membre candidat au club. Il s'agit d'Eric Desagher, un spéléo formé à la FFS et actuellement étudiant au CHYN. Comme on dit dans ces cas là: "Bienvenue au Club!".

Et encore deux autre nouveau membre candidat: Stéphane Rothen et Alexandre Ingold convaincus par la spéléologie lors des ACOs de cette année, bienvenue également.

Par contre, surprenante démission de Robert Bieri qui ne peut pas s'épanouir au club.

Avec beaucoup d’humour, Gilles Bangerter nous confie son désir de venir garnir les rangs des membres passifs du club.

Avis de recherche: qui a vu les nouvelles pelles à neige du club?

Suite au décès de Thomas et de Philippe, le club a été remercié respectivement pour son don et pour l'attention portée à la famille des victimes

J'ai de bonnes nouvelles de Catherine nous dit Jean-Daniel: elle a enfin obtenu un permis de travail mexicain. Elle salue tous les amis du club. Elle a participé à l'expé de mars au Cerro Rabon.

  

PV DE LA REUNION MENSUELLE TROGLOLOG DU MERCREDI 14 OCTOBRE 1998

Présents:
Robert B, Albin L, Ralf K, Roman H, Prisca M, Florian B, Miguel B, Sébastien G, Gérard G, Alain J.

Excusés:
Patrick D, François B, Claude W, Nicolas D, Jean-Daniel P. et les membres à l'étranger.

Rappel des points à l'ordre du jour

  1. Fête des vendanges: qu'est ce que ça donne, combien on a gagné.
  2. ISSKA: a quoi ça en est, qu'est ce qui se passe?
  3. ACO: qui fait quoi et où; état de lieux / débat.
  4. Sortie du Club: qu'est ce qu'on fait, où on va, quand, qui vient?
  5. Vallorbe: Compte rendu des 2 plongées assistées par les Troglologs.
  6. SSS: qui est aux commandes, que pensent les membres des aspects PR.
  7. Statuts: le point sur la définition des membres actifs et passifs.
  8. Matériel: groupe électrogène, emploi du matériel coûteux, délais.
  9. Interclubs: quels liens, quelles synergies?
  10. Bibliothèque: classement, inventaire, suggestions d'achats.
  11. Archives: activités 1997 et 1998.
  12. Internet: contenu du site Troglolog. Suggestions, commentaires.

La séance est prévue à 19h, mais à cette heure là, peu de membres sont présents. On prend donc l'apéro en discutant jusqu'à 19h40, heure d'ouverture de la scéance, quand le local est plein. L'heure des prochaines rencontres sera donc repoussée à 19h30 ou 20h la prochaine fois (le 11 novembre).

Point 1: Fête des Vendanges
La clôture des comptes montre un bénéfice en hausse (en comptant la vente des badges). Ce résultat est encourageant quand on se souviens que le stand n'a pas semblé être particulièrement pris d'assaut cette année. Les comptes détaillés seront publiés dans Troglognouse 40, avec une analyse comparative du caissier, notamment en ce qui concerne l'augmentation des charges comparée au maintient du bénéfice.
De manière générale, les membres présents sont satisfait de la FV telle qu'elle s'est déroulée cette année. Pour une fois, personne ne conteste l'envoi et la facturation des 3 badges aux membres domiciliés dans le canton. Il ressort cependant que les badges auraient dû être envoyés plus tôt et qu'à l'avenir 5 badges au moins soient envoyés, à charge des membre d'en payer au moins 3, voire 5 si ils arrivent tous les vendre. Dans l'ensemble, il ressort que les membre qui ont ESSAYE de vendre leurs badges ont tous réussi à en écouler. Evidemment, il faut essayer... Ceci a été possible grâce au fait de la gratuité des transports publics avec le badge, qui est un bon argument de vente.

Point 2: ISSKA
Le document des charges de travail par secteur d'activité distribué par Pierre-Yves Jeannin est soumis à la lecture des membres. Des copies sont distribuées. Il en reste encore au local pour ceux qui sont intéressés mais n'ont pas pu venir. Aux dernières nouvelles, l'ISSKA avance et on est maintenant sûr qu'il va se créer. Il sera situé à la Chaux-de-Fonds. Une scéance ouverte à tous à lieu lundi 19 octobre à ce sujet. La part de fondation détenue par SubLime - section dissoute - a été reprise par la SSS. Pierre-Yves n'étant pas présent, (sauf erreur malade) on ne s'éternise pas sur ce point.

Point 3: ACOS
Les dates, organisateurs et accompagnants sont trouvés:
Date et personnes concernées:
24.10.98 Gérard G, Prisca M
07.11.98 Robert B, Alain J
28.11.98 Alain J et éventuellement Florian B
05.12.98 Sébastien G et des externes au club.

Point 4: Sortie à ski
Albin L qui devait organiser cette sortie avait déjà prévenu auparavant qu'il ne pouvait plus le faire, étant en pleine période d'examen. Ce sera donc Alain J aidé de Florian B qui vont s'en charger. Il est décidé qu'un formulaire d'inscription sera envoyé, à retourner avant la fin de l'année afin de savoir combien de lits doivent être réservés. Ceux qui s'inscrivent en retard se débrouilleront eux-même pour se loger. La date est d'ores et déjà fixée au week-end du 13 et 14 février 1999.

Point 5: Vallorbe
Le résultat des plongées effectuées à Vallorbe est exposé aux membres, l'article de presse est maintenant affiché au local. Il s'agit des deux pointes effectuées par Jean-Jacques B et Luigi C au fond de Vallorbe, après le siphon du désespoir (-56m avec une étroiture au fond...). Ceci a été rendu possible grâce aux efforts
de minage et de siphonage effectués dans le siphon des blocs (qu'on peut maintenant passer en bateau) et à deux grosses expés avec portage d'envergure du 6 et du 14 août 1998 sous la responsabilité de Patrick D et Jean-Pierre S. Des copies du résumé des expés seront remises aux spéléos du club ayant soutenu les expés: Robert B, Rémy W, Florian B, Daniela S, François B et Alain J.
Le 6.8.98, la grotte s'est allongée de 136m et encore de 150m le 14.8.98.

Point 6: Aspects SSS
Nous avons la chance d'avoir le président de la SSS sous la main pendant la réunion. Il nous commente donc lui-même le courrier qu'il a fait envoyer à tous les présidents de clubs. Je cite: Composition du nouveau bureau de la SSS:
Roman Hapka, président, SCMN (et Troglolog alors?)
Pierre-Yves Jeannin, vice-président romand, GS Troglolog
Thomas Arbenz, vice-président suisse allemand, SNT
Soizick Plumat, secrétaire romande, SCMN
Richard Weber, secrétaire suisse allemand, AGH
André Jordi, caissier, OGH
Parrainage des commisions par les membres du bureau:
Roman Hapka, Relations publiques, Contact UIS
Pierre-Yves Jeannin, Science, Documentation, ISSKA, Géotopes
Thomas Arbenz, Enseignement, canyoning, trekking
Soizick Plumat, Protection des cavernes, SSS-Info, Archives bureau
Richard Weber, Plongée, Stalactite, Internet (actualités)
André Jordi, Bibliothèque, Secours, Assurance, Internet (dévellop)
De plus, la SSS nous prie de leur communiquer nos idées, désirs et questions et de les inviter à notre Assemblée Générale - ça tombe bien, le président SSS fait justement partie du club et reçoit donc déjà automatiquement l'invitation à l'AG!... Concernant les 20 ans du club. On a raté l'évènement, soit. Maintenant il s'agit de savoir si les membres veulent bien se mobiliser en avril 2002 - aux 25 ans du club - pour organiser non seulement une fête interne, mais aussi une Assemblée des Délégués. A priori, un tour de table ne rencontre pas d'opposition, mais seulement des craintes concernant le travail que cela implique. Ce point sera donc à l'ordre du jour de l'Assemblée Générale en janvier 1999.

Point 7: Statuts/club Troglolog
Une opposition assez nette est manifeste quant à la modification des statuts concernant les membres passifs. En l'absence de consensus, on en reste là où on en est maintenant. Par contre, une discussion a lieu au sujet de la cohésion du club, pas très forte en raison des objectifs divergeants et multiples des spéléos actifs du club. Il est vrai que c'est dommage que la Fête des Vendanges, l'Assemblée Générale, le Souper et la Sortie soient les seuls objectifs réellement communs à tous les membres.
Il faut toutefois remarquer que cette absence de forte cohésion n'est cependant pas entachée d'antagonismes ou de rivalité dans les groupes comme ça s'est vu dans d'autres clubs, et tous les membres sont amis, ce qui est tout de même l'un des buts remarquable du club (d'ailleurs inscrit dans les statuts)...
Ce qui a changé, c'est la participation aux grands rendez-vous spéléologiques du GS Troglolog, à savoir les camps aux Sivellen, au Lapi di Bou et les réunions du vendredi soir ou ceux qui voulaient faire de la spéléo venaient simplement au local et trouvaient ainsi des partenaires d'expédition. Malheureusement, ceci est un peu une suite logique de l'augmentation des pôles d'intérêt des gens en général, et pas seulement parmi les spéléos qui provoque une diversification et donc moins de temps consacré à chaque activité. Si quelqu'un a une solution, merci de me la communiquer!
Concernant Troglognouse, les prochaine numéros devront porter la mention "Fondé le 23.3.1977" dans le cartouche de titre pour qu'on n'oublie plus jamais que le club a 20 ans. Alain est chargé de demander que sont devenues les activités détenues
par Catherine pour éviter que le Troglolog ne disparaisse complètement de Stalactite alors que le club a encore des activités...

Point 8: Matériel
Les matos personnels ont été mis à neuf.
Il faut équiper à neuf les casques qui n'ont pas d'électriques.
Il faut réparer les casques qui ne fonctionnent pas correctement.
Il faut acheter
- Un oeil droit pour la chauve-souris (+1 oeil de rechange)
- Des stylos indélébiles fins pour le marquage
- De la toile isolante jaune, rouge et blanche pour le marquage
- Un quatrième matériel de progression sur corde
Il faudra remplacer le groupe électrogène rapidement, dès qu'on aura
l'aval de l'assurance.

Point 9: Interclubs
Roman H nous informe que le club Hadès a été dissout.
Le SCMN est chaudement partisan de rapprochements profonds, voire de fusions. Alain J serait plutôt partisan d'un rapprochement progressif. On parlait de groupes antagonistes plus haut, ceci est à éviter à tout prix. Sachant que les réunions du SCMN ont aussi lieu le mercredi, nous allons tenter de faire une rencontre commune en novembre dans un endroit neutre. Cela de permettra déjà aux membres des deux clubs de faire mieux connaissance. On pourrait créer une sorte d'organisme cantonal qui chapeauterait les clubs du canton et dont l'organe d'information serait "Cavernes".
Roman réitère l'invitation du SCMN faite aux Troglologs de participer à la traditionnelle fondue du 5 décembre à la Baume Dufour à laquelle sont également invités les clubs SCJ et SCI.

Point 10: Bibliothèque
Une seule proposition d'achat cette année: Claire de Roche. L'absence de la bibliothécaire coupe court à la discussion à propos du rangement de la bibliothèque et à la commande des numéros manquants des diverses revues.

Point 11: Archives
Voir point 7.

Point 12: Internet
Le GS Troglolog n'est PAS le premier groupe romand sur Internet. C'est le SSS St-Exupéry qui l'est. Cependant cet autre site n'a pas de lien chez http://www.speleo.ch (site SSS). Ralf propose de rembourser une partie de l'abonnement Internet
d'Alain qui utilise son espace d'hébergement pour le Troglolog. Les propositions d'amélioration du site Troglolog (http://home.worldcom.ch/troglo) sont:
- Améliorer la page de présentation, peu lisible car trop chargée.
- Le calendrier est confus parque dans l'ordre inverse. Clarifier.
- Il y a trop de texte et pas assez d'images
- Il faut faire une meilleure présentation du club sur la page principale.
- Il faut mettre les adresses et adresses E-mail des membre
Jusqu'à présent, j'ai suivi un certain code de déontologie qu'on peut retrouver dans l'Edito Version Web de Troglognouse 38 dans

http://home.worldcom.ch/troglo -> Journal -> Editorial.
Donc, à priori, je ne mets ni les noms, ni les adresses physiques, ni les E-mails des membres sauf ceux qui VEULENT que je le fasse.

Fin de la réunion à 22h40.

PV DE LA REUNION DE NOVEMBRE

Lieu: Pizzeria du District, Fontaines
Thème: Interclubs
Présents: SCMN: Sébastien R, Bernard P, Florence B, Lionel K
Troglolog: Gérard G, Marie J, Didier S, Miguel B, Alain J.
Excusés: Joëlle V, Roman H, Daniela S, Rémy W, Patrick D, Jean-Daniel P et les Troglolog domiciliés hors canton.

Le thème de cette rencontre était les interclubs, mais c'était très très informel et on a plutôt rigolé qu'autre chose.
Miguel nous a montré une carte au 1:10'000 du Lapi di Bou avec tous les trous dessus et leur développement sous la surface. Il nous a aussi montré l'aspect des photos aériennes corrigées de l'Office Fédéral de Cartographie. Assez impressionnant. Assez cher, aussi...
Didier, Lionel et Alain ont échangé quelques propos et papiers au sujet de la topo de la Grotte du Hameau.
Sinon, question interclubs, on a parlé des divers camps des deux clubs. Sébastien s'occupe particulièrement de la Schrattenfluh et Miguel du Lapi di Bou. François qui s'occupe du Sivellen n'étant malheureusement pas là, on n'a parlé que des deux premiers camps qui sont bien entendu très favorables aux interclubs. On a aussi parlé de l'accident du Faustloch et des lacunes techniques et mentales qu'on ne peut pas ignorer parmi les spéléos suisses. Il s'agit principalement des techniques de sauvetage comme les dégagements et peut-être l'estimation du danger en circonstances exceptionnelles qui sont parfois insuffisantes. La décision de faire un exercice technique de dégagement sur corde en interclub est prise. La date est fixée au mercredi 20 janvier 1999 et aura lieu aux Convers, dans la grange à Didier Schürch.
Ce même genre de sujet est d'ailleurs revenu sur la table lors du dernier exercice de la colonne 4 du spéléo secours suisse et il est apparu qu'il était du ressort des clubs de former un peu mieux leurs membres aux techniques de corde et particulièrement de dégagements, ça nous a donc conforté dans notre idée de faire des stages techniques
pour les clubs du canton en interclub.
Tout ça donnait faim et soif. On s'est donc tous rabattus sauvagement sur les pizzas (à moitié prix) qui arrivaient. Didier a même réussi à en manger deux de suite!

RESUME DE LA REUNION DU 16 DECEMBRE 1998

PRESENTS (dans l'ordre d'apparition)
Sébastien G, Marie J, Alain J, Gérard G, Stéphane R + son père, Florence B, Miguel B, Didier S et Lionel K.

EXCUSES
Nicolas D, Pierre-Yves J, Jean-Daniel P, François B et les Troglologs vivant hors du canton.

DEROULEMENT DE LA SCEANCE

C'était une soirée diapositives orchestrée par notre vice-président, Sébastien G. On a commencé par se nourrir de pizza, comme il se doit dans une pizzeria. On a aussi cordialement accueilli les nouvelles jeunes recrues du SCMN et Troglolog, Lionel et Stéphane. Sébastien nous a alors fait rêver avec ses diapositives magnifiques d'alpinisme, suivies par de l'escalade dans divers lieux du monde (Suisse, Sud de la France, Calanques, Italie), du canyonning très aquatique, de la cascade de glace (toujours plus fou) en passant par les à-côtés (surf extrème dans des goulets à pic, etc...) Heureusement que j'avais invité le SCMN à cette réunion, car les Troglologs n'ont pas franchement manifesté par leur présence l'intérêt que méritait cette très belle projection. C'est un peu pareil en ce qui concerne la sortie à ski qui n'a pas suscité un grand nombre de réponses, malgré le mailing personnalisé. En deuxième partie, Sébastien nous a encore montré quelques chargeurs de dias sur ces trois semaines de visite et escalade dans les parcs nationaux Américains. Toujours aussi impressionnant pour ceux qui n'ont pas eu la chance de les visiter et de bons souvenirs pour ceux qui les connaissent. Grand canyon, Bryce, Moab, Arches, Josuah Tree, et j'en passe. Rien que le nom de ces merveilles géologiques éveille l'intéret, pour toute personne normalement constituée...
Stéphane a aussi pu visiter le local du club et l'interclub de samedi a pu être fixé. La réunion s'est close aux alentours des 23h00 (certains devant se lever tôt sont partis après la première partie). Comme quoi, les absents ont toujours tort!

 

29 JANVIER 1999, PV DE L'ASSEMBLEE GENERALE TROGLOLOG.

1. Ouverture et présences

Présents: Patrice B, Ralf K, Sébastien G, Nicolas D, Joëlle V, Alain J, Florian B, Miguel B, Pierre-Yves J, Patrick D.

Excusés: Marie J, François B, Philippe J, Claude W, Jean-Daniel P, Maric H, Robert B, Daniela S, Eric D.

Non-présents et non excusés: 23 personnes.

A remarquer que sur les 10 personnes présentes, seules 4 ne font pas partie du comité. Il s'agit pourtant bien de l'Assemblée Générale, et non d'une réunion du Comité élargi.

2. Acceptation du PV de la dernière assemblée

Le PV est accepté. Ralf est remercié pour son soin du détail dans le PV.

3. Rapport du caisser et des vérificateurs de comptes.

Robert B n'est pas présent, mais a signé un document attestant la validité des comptes 1998 du GS Troglolog. Joëlle V a également vérifié les comptes et signé. Le caissier est remercié pour son travail effectué pendant l'année.

La caisse du GS Troglolog contient environ 16'000 Fr à la clôture des comptes 1998.

Elle ne comptait que 11'400 Fr à fin 1997. Cette différence s'explique par les faits suivants:

- La sortie du club (rafting) était bon marché (420.-)

- Sublime a remboursé l'avance de 2000.- que le club avait fait au congrès.

- Le bénéfice de la Fête des Vendanges 1998 était meilleur que celui de 1997.

- Tout l'argent de la bibliothèque n'a pas été utilisé.

- Une bonne partie des cotisations en retard a été encaissée.

- Le club n'a pas encore pu rembourser les frais du souper, ils apparaîtront en 1999.

Le caissier relève que environ 75% du retard de cotisation a été remboursé et qu'il ne reste plus que environ 15 cotisations en retard. Pierre-Yves nous rappelle que les statuts sont pourtant très clair en ce qui concerne l'encaissement des cotisations. Jusqu'à présent, nous avons trop stigmatisé l'expulsion automatique pour les mauvais payeurs. Ca devrait être un processus plus naturel et moins formel. Pour le moment, le caissier va conserver sa politique arrangeante pour ceux qui acceptent de discuter, vu qu'elle a porté ses fruits en 1998.

On parle de créer le statut de Membre Ami, mais après étude, on s'aperçoit que le droits qu'on aimerait accorder à ces membres Amis sont exactement ceux des membres passifs!

Par contre, on découvre alors une grave lacune dans le statut financier des membres passifs. Jusqu'à présent, et depuis plusieurs années, ceux-ci reçoivent Stalactite et Cavernes, mais ne paient rien! Un questionnaire sera envoyé aux deux membres concernés pour savoir si ils veulent rester membres SSS (coti 70.-, reçoit Stalactite, Cavernes et Troglognouse) ou devenir vraiment passifs (n'est plus membre SSS, ne reçoit que Troglognouse). Vu le peu de membres présents à l'Assemblée, on peu se demander si les membres ont encore envie de faire partie du club. Sébastien propose de faire un sondage comme ça a été fait dans le cadre de la colonne de secours. Lors de l'envoi du bulletin de versement de la cotisation 1999 une liste à cocher sera envoyée aux membres qu'on ne voit jamais ou qui ne donnent pas d'activités pour leur demander si ils désirent continuer à faire partie du club, et le cas échéant, si ils ne désirent pas passer comme membres passifs.

Le club renonce à demander l'effet rétroactif aux membres passifs qui ont reçu les revues Stalactite et Cavernes sans les payer.

4. Nomination des prochains vérificateurs.

Robert (démissionnaire) et Joëlle (membre du comité) ne peuvent pas faire vérificateurs de comptes. Il nous faut donc deux nouveaux vérificateurs pour 1999. En 1998, Joëlle avait été élue vérificatrice par erreur puisqu'elle avait ensuite été nommée bibliothécaire. Pour ne pas renouveler la même erreur, on commence par nommer un secrétaire parmi les 4 personnes ne faisant pas partie du comité. Il ne reste alors que trois personnes pour nommer deux vérificateurs de comptes. Seul Florian B accepte la tâche de vérifier les comptes 1999 et est élu à l'unanimité. L'Assemblée donne le pouvoir au Président d'élire un vérificateur de comptes si il trouve un membre qui accepte cette tâche (trouvé, ça sera Philippe J).

5. Admissions - démissions.

Est admis comme membres candidat:

Eric D, étudiant au CHYN, domicilié à 1400 Yverdon, Four 9.

L'Assemblée prend acte de la démission de Robert B qui n'a pas indiqué ses motifs.

D'autres personnes pourraient être intéressées à s'inscrire au club dans le courant de l'année, notamment deux anciens ACOs de Joëlle et un ACO 1998 du Val de Travers.

Joëlle doit encore fournir l'adresse des deux personnes à Alain pour qu'il puisse les contacter et les inviter à une rencontre mensuelle.

6. Matériel.

Le club a 7 échelles dont 5 dehors.

Patrick a une échelle. Il y en a encore 2 aux Marmottes et 2 à Noiraigue

Miguel a deux échelles foutues. On a 3 casques à acétylène.

2 nouveaux casques acétylène sont achetés sur le compte des ACOs même si ça fait plus que 1000.- Fr. 12 casques doivent être équipés d’électriques qui fonctionnent.

Finalement, on aura 5 casques à acétylène, 10 électriques qui marchent et 2 de réserve. Voté à 8 contre 1.

Proposition du comité : faire une trappe à matériel. Accepté à 6 pour, 0 contre.

On va essayer de faire la trappe pour l’assemblée de février. Patrice s’occupe d’acheter le matériel pour la trappe, Alain d’acheter l’apéro payé par le club.

Miguel propose l’achat d’une orthophoto du Lapi-di-Bou couverture : environ 3x3km, Fr 1000.-

Patrick propose l’achat télémètre laser pour le club. Il a testé cet appareil à Vallorbe et il rend de grand service dans les grandes galeries. C'est un appareil fabriqué par Hilti que nous pourrions avoir pour 800 CHF (prix public 1500.-). Il est pratique dans les mesures de plafonds. Il est relativement fragile et n'est étanche que IP 65. Il n’y a pas besoin de cible pour cet appareil. Il est portatif et mesure environ 30x5x10cm. Sa portée est de 60 ou 100 mètres. Son utilisation se justifie dans des grottes hautes de plafond comme à Vallorbe ou au Mexique. Le problème de savoir la disponibilité de cet appareil au local est brièvement discuté après que le chef du matériel ait accepté de prendre en charge ce nouvel équipement si on l’achète. Finalement, l’achat est refusé à une courte majorité de 3 contre 2 et 5 abstentions.

L’an passé, un crédit de 400.- avait été voté pour l’achat de câble électrique pour Vallorbe. Ces câbles ont été remboursés par les grottes. Il est décidé que malgré ce remboursement, Patrick n’a pas besoin de rembourser la somme, les conditions restant identiques a ce qui a été décidé à l’assemblée de 1998, à savoir que le club alloue 400.- Fr pour du matériel fixe d’exploration à Vallorbe et récupère pour 400.- de câble électrique quand l’exploration de la zone est terminée. Une remarque est faite que Baxter liquide une grande quantité de câble électrique et que le club pourrait s’approcher d’eux pour en obtenir. (NdlE: c'est trop tard, ils ont tout jeté à la poubelle).

Alain propose l’achat de corde et de mousquetons. Ca va dans le budget normal du matériel, il n’y a donc rien à voter.

Pour Vallorbe, une pompe a été achetée. Un débat s’engage pour savoir si le club peut rembourser ce genre d'équipement, d’autant plus que d’autres pompages peuvent être envisagés, par exemple à Vugelles. A priori, une majorité est défavorable à une participation du club dans des équipements de pompage, au vu, par exemple de la disponibilité de tels équipements au CHYN. Le débat tourne alors à savoir qui dans l’assemblée présente est intéressé à participer à un pompage de Vugelles. Ca n’est pas la foule non plus. Une personne se dit intéressée en plus de Patrick. Pierre-Yves donne son avis sur la question, à savoir qu’un grand potentiel est possible en basses eaux si on ne doit pas carrément pomper la nappe phréatique! En gros, ce projet semble nécessiter un engagement d’envergure au niveau humain et matériel mais avec un bon potentiel. Finalement le débat se clot sans proposition ni décision.

Patrick parle d’un problème de location de chalet: "pour les expés au Excentriques, nous avons du louer le chalet (50 francs par expé) au club de Naye. Une première location a été payée par Daniela, la seconde n'a pas encore été payée. Je propose que ces deux locations soient payées par le club." Cette proposition, considérée comme une sorte de " sponsoring " est très vivement critiquée. Alain va même jusqu’à faire la contre-proposition de rembourser toutes les nuitées cumulées sur plusieurs années au Sivellen et payées de leur poche par les participants. Bien entendu, ces deux propositions sont rejetées. La première à 6 contre 1 et la seconde n’a aucun réel partisan.

Une idée d’achat d’un système GPS différentiel proposée par Alain pour tâter le terrain, à un prix estimé de 2800 Fr est refusée, mais remplacée par l’autorisation faite à Alain de louer un tel système pour faire un essai de mensuration pour peu que les frais ne dépassent pas 500.- Fr. Accepté à 5 contre 0.

Un crédit de 200.- au maximum est alloué pour acheter une lampe à benzine pour le Sivellen, pour disposer d’un éclairage correct et moins dangereux que les bougies. Accepté à 9 contre 0.

Groupe électrogène : Ralf a retrouvé la facture du groupe électrogène. Alain va l’envoyer dès lundi à Philippe Morel pour qu’il la fasse parvenir à l’assurance. Cependant, il est probable que l’assurance ne va pas rembourser le prix intégral. A 8 contre 0, il est voté une somme plafond de 500.- Fr pour couvrir la franchise, les frais de dépréciation et l’éventuel renchérissement du matériel. Il est à noter que le plafond n’est pas trop rigide et peut bouger un peu si il y a des motifs valables.

7. Bibliothèque et archives.

Pas d'acquisitions radicalement nouvelles dans la bibliothèque cette année, à part le livre de photo esthétique intitulé "Claire de Roche", dont l'achat a été décidé durant la réunion mensuelle d'octobre.

Le budget 1998 n’a pas été entièrement dépensé. La part du budget 1998 non utilisée est transférée à l’année 1999 pour un total de 360.- Fr.

De nombreuses revues manquent dans la bibliothèque. Le détail sera indiqué dans le prochain Troglognouse en même temps qu’un appel à ceux qui les ont emprunté de bien vouloir les rendre. Revues manquantes : environ 10 numéros de Spelunca manquants, pour une somme de 200.- FF. Un achat de caisses pour mettre ce qui ne rentre plus dans la bibliothèque est prévu dans le budget.

Concernant les archive, et notamment les rapport d’expé, en réponse à la question "Et les archives, il y a des problèmes ", l’archiviste a eu un bon mot : " Il n’y a pas d’archives, pas de problème "

Au delà de l’ironie du propos, Nicolas avoue qu’il ne trouve pas très gratifiant de devoir sans arrêt faire le lèche-cul pour avoir des rapport de résumés d’expé. Sébastien nous rappelle ce qui avait été convenu depuis longtemps pour ces rapport, à savoir : il faut faire un résumé au local pour les visites et un rapport d’expé pour l’exploration. Alain rappelle qu’un résumé pour Stalactite doit être fait jusqu’au 6.2.99. Mais vu les circonstances, Nicolas le fera pour la semaine qui suit. Le système des pages A3 au local est maintenu. Nicolas s’en charge.

8. Comité 1999.

Le comité est réélu sans opposition.

9. Rencontres mensuelles 1999.

Le président en a assez de devoir envoyer des confirmations chaque mois.

Dès 1999, la date des rencontres mensuelles sera le premier mardi du mois à 19h00 au local avec apéro. Un bar sera maintenu au local et les prix des boissons indiqué, juste pour couvrir les frais.

Les titulaires d’un comptes d’E-mail continueront d’être avisés, vu le peu de travail que cela génère, mais aucune correspondance papier ne sera plus envoyée au sujet de ces rencontres, la communication s’effectuant alors par le biais de Troglognouse.

10. Fête des Vendanges.

La clôture des comptes montre un bénéfice de 4'137.55 SFr (en comptant la vente des badges). Ce résultat est encourageant quand on se souvient que le stand n'a pas semblé être particulièrement pris d'assaut cette année. Les comptes détaillés seront publiés dans Troglognouse 39, avec une analyse comparative du caissier, notamment en ce qui concerne l'augmentation des charges comparée au maintient du bénéfice. De manière générale, les membres présents sont satisfait de la FV telle qu'elle s'est déroulée cette année. Il est à relever que le club assume une perte sèche de 1000.- pour des badges invendus et non-envoyés aux membres, et cela en dépit des trois badges que les membres domiciliés dans le canton ont été chargé de vendre. Ralf nous donne un aperçu de la situation concernant la Fête en général et le pin's en particulier.

Une séance d'information a eu lieu, opposant les sociétés locales (dont nous faisons partie) au Comité d'Organisation. Au budget de la Fête, tous les comptes sont déficitaires, excepté la gestion des stands qui est bénéficiaire, et cela toujours plus. En effet, chaque année, le déficit se creuse partout et il est épongé par des charges supplémentaires sur les stands. Ca n'est pas très normal, et beaucoup de stand n'arrivent même plus à tourner. On peu s'estimer heureux de faire encore du bénéfice. Cette année, il s'avère que le comité de la Fête des Vendanges avait décidé d'imposer 200 badges à 10.- par stand (quelque soit la surface), mais d'accorder une remise de 20% sur le prix des badges. A la place, ils ont fourni 20% de plus de badges! En plus, ils ont envoyé les badges tardivement prétextant des problèmes d'impression. Certain stands ont refusé de payer le plein prix. Nous avons tout payé, mais le caissier est charger de négocier un rabais sur la taxe de stand de l'année 1999 correspondant aux 20% (400.- Fr) payé en trop.

Pour une fois, personne ne conteste l'envoi et la facturation des 3 badges aux membres domiciliés dans le canton. Il ressort cependant que les badges auraient dû être envoyés plus tôt et qu'à l'avenir 5 badges au moins soient envoyés, à charge des membre d'en payer au moins 3, voire 5 si ils arrivent tous les vendre. Dans l'ensemble, il ressort que les membre qui ont ESSAYE de vendre leurs badges ont tous réussi à en écouler. Evidemment, il faut essayer... Ceci a été possible grâce au fait de la gratuité des transports publics avec le badge, qui est un bon argument de vente.

Personne ne s’annonce pour organiser la Fête des Vendanges 1999, pourtant, il est décidé de son maintien. Ralf fera l’interim, jusqu’à que quelqu’un s’annonce, mais au maximum jusqu’à la mi-juillet.

Alain est chargé de s’approcher du SCMN pour trouver de la relève pour la participation à l’organisation de la Fête des Vendanges, en cédant une part des bénéfices. Le comité prend en charge la répartition du travail à la Fête des Vendanges 1999. Le problème de manque d’effectif est évoqué comme un problème chronique du club qui pourrait être résolu par une fusion. L’assemblée se déclare favorable a envisager une telle opération de rapprochement, pour autant qu’elle se fasse sans brusquerie. La situation de l’AG est un très bon exemple de l’état de la situation. Sur les neuf présents, trois seulement ne font pas partie du comité. La situation étant semblable au SCMN, la réflexion des membres présents est de se demander à quoi bon entretenir deux comités séparés pour moins de dix membres participants aux assemblées!

11. Troglognouse et Cavernes.

Faute de temps, ce point n’a pas été abordé à l’Assemblée. Il devra pourtant être résolu. Il sera donc inclus dans le formulaire " liste à cocher " envoyé aux membres

12. Souper du club, sortie 2000.

Faute de temps, ce point n’a pas été abordé à l’Assemblée. Il devra pourtant être résolu. Il sera donc inclus dans le formulaire " liste à cocher " envoyé aux membres

13. Programme d'activités - interclubs.

Joëlle va envoyer une copie de la feuille d’accès à la Borne aux Cassots.

Les thermomètres sont encore aux Pingouins, il faudra aller les rechercher. L’acquisition se termine à fin février, mais les données restent pendant encore 6 ans.

Le peu de monde présent à l’Assemblée impose le débat sur le désintérêt des membres pour le club. D’un commun accord, il est exprimé que le type d’organisation des rencontres mensuelles n’est pas en cause. La cohésion d’un club de spéléo vient essentiellement d’un trou ou d’un massif commun qui mobilise les membres. Le vieillissement des Troglolog est considéré comme une cause du désengagement. Il faudrait trouver un projet commun et mobilisateur.

14. 25 ans du club, AD 2002.

AD2002 : évoquée lors de la rencontre d’octobre, le GS Troglolog pourrait organiser l’Assemblée des Délégués de la SSS de 2002, l’année des 25 ans du club. Un sondage montre que tout le monde désire repousser cette décision d’engagement à une assemblée ultérieure.

15. Liens avec les autres clubs neuchâtelois.

Voir fin du chapitre " Fête des Vendanges ".

16. Divers: ISSKA

L’ISSKA a besoin de bénévoles actifs pour faire le travail et de soutien financier pour se donner les moyens d’être crédible. A ce propos, Pierre-Yves annonce qu’un courrier sera envoyé à toute la SSS avec une présentation de l’Institut dans le but de trouver des membres donateurs. Dans l’état actuel des choses, il est probable qu’il existera deux types de membres cotisants. Le membre permanent, nommé a vie, pour une somme unique de 10’000Fr ou le membre annuel pour une cotisation de 500.- par an. Le but est de rassembler une somme de 50'000 par an par ce biais pour faire tourner l’Institut. Le membre cotisant peut être une personne physique ou un club. Il a droit à une voix à l’AG de l’ISSKA.

RESUME DE LA REUNION DU 9 FEVRIER 1998

PRESENTS: Sébastien G, Sébastien R, Bernard P, Patrice B, Florian B, Prisca M, Pierre-Yves C, Vincent P, Alain J.

EXCUSES: Daniela S, Jean-Daniel P,

DEROULEMENT DE LA SCEANCE
Le but de la scéance était de créer un trappe pour que les gens qui n’ont pas la clé du local puissent rendre le matériel sans risque de disparition comme c’est arrivé pour les deux pelles à neige laissées sur le divan par Raphaël D.

Il était prévu que la réunion serait précédée par un apéro offert aux travailleur.

Pour l’apéro, tout s’est passé comme prévu. Mais pour la création de la trappe, on a surtout discuté quelle serait la meilleure solution mais on n’a finalement rien construit. On s’est basé sur l’adage bien connu " Aime le travail bien fait, alors n’hésite pas à le faire faire à quelqu’un de plus qualifié que toi ". Donc, la trappe sera faite, les mesures sont prises, mais pas par nous. Plutôt par un vrai menuisier. En attendant comme on ne savait que faire, on est encore allé manger une pizza au Vignoble pour faire bonne figure.

 

RESUME DE LA SOIREE CINEMA DU 16 FEVRIER 1999


PRESENTS

Pierre-Yves C et sa femme, Bernard P, Roman H, Alain J, Miguel B, Florian B, Rémy W

DEROULEMENT DE CETTE SOIREE EXCEPTIONNELLE :

Mardi 16 février 1999 a 20h30 au cinéma Apollo2 à Neuchâtel.

Un premier point de rencontre était la pizzeria Fleur de Lys, à 18h45 où se rencontrèrent les 5 premiers cités dans la listes des présences.

Par la suite, et en avant-première Suisse, était présenté le film " Feux Follets " par le réalisateur, Christoph Kühn! Lors de l'inauguration, découverte d’un musicien étrange qui joue en frappant sur des pierres... Ensuite, projection du premier long métrage spéléo (90 minutes) tourné en 35mm et son Dolby stéréo numérique!

Pas de résumés pour les séances de mars à août.

Activités dans le prochain Troglognouse.

EXTRAITS DU CALENDRIER D'ACTIVITES


Last modified: August 06, 1999