Troglognouse: 383940414243444546474849505154555657

TROGLOGNOUSE

Logo Troglolog

No 50

Juillet 2006 - Mars 2008


Bulletin du Groupe Spéléo Troglolog
Boîte postale 217, 2006 Neuchâtel
Club fondé en 1977



Index:   Cliquez sur le texte explicatif pour atteindre rapidement le chapitre désiré.
Haut de document
, Editorial, Procès verbal de l'AG07, Expo au Col des Roches, Brèves, Et si on parlait de cristaux? Ceux de Göscheneralp..., ...et ceux de Naica (Mexique)..., Carnet de rapports du Sivellen 2006, Activités Troglolog 2006/2007, Calendrier 2007/2008, Impressum.

Editorial

Voici enfin venue l'heure de découvrir le 50e Troglognouse. Et vous le verrez, il y a du changement. Vous y retrouverez certes, comme à l'accoutumée, les récits croustillants des expéditions des plus actifs d'entre nous, dont je ne suis pas… Eh oui, vous venez sans doute de vous en apercevoir, notre estimé président est parvenu, après une assemblée générale menée au pas de charge, à déléguer une once des attributions dont il s'est (sur)chargé ces dernières années. En effet, Troglognouse s'est trouvé un nouveau rédacteur qui, contrairement à son prédécesseur, ne traîne plus guère ses grolles dans les trous.

Après avoir un temps regretté mon investissement dans cette nouvelle fonction, acceptée du bout des lèvres à l'AG, un événement m'a totalement convaincu de la pertinence de mon choix. Le 9 juillet dernier en effet, notre malheureux président, sans doute harassé par l'ampleur de sa tâche quasi sarkozienne, s'est lourdement écroulé dans l'escalier de son logis. Si l'escalier, par chance, a été épargné, tel ne fut pas le cas de notre leader, notre chef incontesté, meurtri de l'auriculaire de sa main droite jusqu'au milieu du dos, et défiguré par une méchante entaille sur le flanc de son respectable tarin… Pensez-vous que notre guide illustre eût renoncé pour autant à venir ripoliner notre splendide abri? Ah que non, vous pensez bien. Même à l'article de la mort, notre boss est là, fidèle au poste, pour le bien de notre club.

Face à une telle démonstration de bravoure, comment peut-on rester insensible? Cette dernière réflexion m'a en tout cas apporté l'élan nécessaire pour redonner un peu plus de mon temps aux Troglologs, en attendant de recrocher un tant soit peu avec la spéléo…

Mais trêve de morale douteuse et de vœux pieux! Partons sans plus attendre à la découverte de ce numéro 50, que vous dévorerez comme votre roman préféré, j'en suis certain, et que vous conserverez telle une relique, sous vide, sous clef, sous terre…

Philippe Dubois

PV de l'assemblée générale du 22.02.07 à Cornaux

Remarque: la version Web de ce PV a été simplifée et raccourcie. 
N'y figurent pas les noms de famille et les informations concernant les finances du club. Ces informations sont disponibles dans la zone membres.

Ordre du jour (cliquer sur le chapitre pour y accéder immédiatement)
1. Ouverture et présences
2. Acceptation du PV de la dernière assemblée (cf Troglognouse no 48)
3. Admissions - démissions 
4. Rapport du responsable matériel 
5. Rapport de la bibliothécaire
6. Rapport des vérificateurs de comptes
7. Nomination des prochains vérificateurs de comptes
8. Election du comité pour 2007 
9. Troglognouse et Cavernes
10. Rapport du caissier
11. Fête des 30 ans du club
12. Programme d'activités
13. Divers

1. Ouverture et présences
La séance débute au local à Cornaux à 20h01 avec 9 membres.
Sont excusés (dans l’ordre d’apparition): Jean-Daniel. P, Pascal R (camp de ski), Claude W, Pierre-Yves C, Roman H (démissionnaire), Maric H, Raphaël D (aux Caraïbes), Sébastien G, Ralf K (tout cassé), Joëlle V (aussi cassée), François B (viendra à l’AG le jour où on la fera dans un bistrot chauffé près du centre ville), Eric et Viviane V.
Présents (ordre alphabétique): Alain J, Alex R, Florian B, Laurent P, Marie J, Miguel B, Philippe D, Prisca M et Raphaël P.

2. Acceptation du PV de la dernière assemblée (cf Troglognouse no 49)
Pas de remarques, le p-v de la dernière assemblée est accepté à l’unanimité.

3. Admissions - démissions 
Démission de Roman H :

Cher Alain,
Merci de bien vouloir m'excuser pour l'assemblée du Club.
Je te prie également de bien vouloir prendre note de ma démission du GS Troglolog. En effet, depuis mon établissement dans le canton de Fribourg, mes activités spéléologiques s'effectuent presque exclusivement avec le Spéléo Club des Préalpes Fribourgeoises (club dont je suis également membre).
Mes activités neuchâteloises se résument à une collaboration intéressante avec Cavernes; je v'ai la poursuivre le plus longtemps possible. Devant choisir entre le SCMN et le GST, il allait de soit que je reste membre de mon club "historique" du Haut du canton; celui qui m'a permit de découvrir la spéléo.
J'ai passé de nombreuses années très fertile en expés, découvertes, fêtes des vendanges, etc. avec le GST. J'ai surtout apprécié l'esprit de collaboration et de camaraderie qu'il régnait dans ce club.
Bonne continuation spéléologique. Amitiés à toutes et à tous
Roman
Changement de statut de Prisca M :

Changement de statut suite à sa démission de la SSS par lettre à François dont j’ai été informé le 21.09.06. Prisca a également informé Ralf par e-mail.
Prisca reste membre passif Troglolog, mais elle ne souhaite plus recevoir le journal Cavernes ni de courrier.

Démission de Raphaël P :

Concerne : Démission GS Troglolog
Monsieur,
Suite à mon départ à l’étranger afin de recommencer un nouveau travail, je ne serai plus en mesure comme durant l’année passée de venir aux séances et de participer à des activités.
J’ai vu, de très belles choses, passer des moment inoubliables, très souvent rigolé mais je ne peu malheureusement pas faire tout ce que je faisait auparavant.
C’est avec regret que je vous donne ma démission pour cette année avec effet le jeudi 22 février 2007.
En vous souhaitant une bonne continuation, recevez, Monsieur, mes salutations les meilleures
Raphaël

Changement de statut de Jean-Daniel P :

Devient membre passif Troglolog et souhaite continuer à recevoir Stalactite et Cavernes.
Salut Alain,
Dès l’année prochaine j’aimerais bien avoir le statut de membre soutien, car ma santé ne me permet plus de pratiquer la spéléo (ou occasionnellement)
Peux-tu également annuler l’assurance que je paie toujours au début de l’année, elle n’a plus sa raison d’être. Par contre je tiens encore à recevoir les revues Cavernes et Stalactites.
Dis-moi quel arrangement on peut trouver dans tout cela.
Je t’adresse également mes meilleurs messages en cette fin d’année et te souhaite un heureuse année 2007
Bien amicalement, Jean-Daniel
PS. Catherine vous envoie ses meilleurs souvenirs depuis sa Lozère où elle a pris racine.
Salut Jean-Daniel,
Conformément à notre conversation téléphonique du 21.02.07, j'ai envoyé ta démission de la SSS à François Bourret. A l'assemblée générale Troglolog nous changerons ton statut de membre de "Actif" à "Passif". J'ai envoyé un e-mail à Patrick pour qu'il t'abonne comme abonné individuel à "Stalactite" en lui demandant de te confirmer ton abonnement (je t'ai mis en copie du mail).
Par contre tu reste abonné à "Cavernes" au travers de ton statut de membre passif Troglolog, ainsi qu'à "Troglognouse". Amicalement. Alain Jeanmaire

Démission de Rémy W : (e-mail du 4 août 2007).

Chers amis,
Par la présente, je vous fais part de ma démission du club.
Il y a belle lurette que mes activités spéléos ne se font plus en relation avec le club. Le temps passe et les choses évoluent! Je pratique moins la spéléo durant mes week-ends mais toujours autant dans le cadre d'expéditions proches ou lointaines et mes affinités vont me porter vers un autre club de la SSS.
Sans pour autant que cela ait été un élément décisif dans ma décision, je déplore le fait que les cotisations aient été augmentées tant bien même que le club possède chroniquement une confortable fortune. Y a-t'il un sens à capitaliser de manière aussi spectaculaire? Je suis bien conscient que mon
absence aussi bien du stand de la Fête des Vendanges que des assemblées fait que je ne suis pas forcément bien placé pour donner cet avis!
Avec mes amitiés à tous et à toutes, Rémy
Suite à un échange de mail, voici d'autres justifications dans un mail du 14.08.06:
"ça fait longtemps que je me tâtais pour savoir quand j'allais démissionner des Troglo. Pas parce que j'étais en pétard avec le club (il n'y a aucune raison à cela) mais simplement parce que je ne trouvais plus trop de raison de faire partie d'un club avec lequel j'ai perdu le contact. Finalement, comme je n'approuve pas trop la décision d'augmenter les cotis alors que la caisse est archi pleine, ça m'a incité à prendre ma décision. Je ne vais pas entrer ni SCMN ni au SCI, mais au SCVJ, un club dont j'avais déjà fait partie en son temps!"

Démission de Caryl S, le 01.08.06

Salut les Troglologs,
Je vous écris malheureusement pour vous donner ma démission de membre passif.
L'éloignement, le changement d'intérêt (il y a déjà longtemps que j'ai vendu ma calebombe), le fait que je ne connaisse plus grand monde dans ce club (et que plus grand monde ne sait qui je suis!)… on fait que je regardais vos activités avec de plus en plus de distance. J'apprécie toujours de voir l'insigne que ma mère nous avait à l'époque dessiné, trôner en haut de chacun de vos courriers, mais comme je vous dis, je ne me sent plus vraiment concerné et désire prendre mes distances (pour peut-être mieux revenir dans le futur… qui sait?).
Alors voilà, je vous souhaite tout de même de continuer encore longtemps de donner corps à tous ces rêves d'aventures, d'expé, de rencontre…
Caryl S

Démission de Maria M H, le 22 août 2006

Mesdames, Messieurs,
Je vous écris parce que je souhaite mettre un terme à ma participation avec le groupe spéléologique Troglolog, le plus vite possible. Bien entendu je vais payer la cotisation pour 2006 mais à partir d'aujourd'hui je considère que ma relation avec le groupe est finie.
En vous demandant de faire le nécessaire, veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, mes salutations les meilleures.

Admission de Alex R

Alex R passe de membre candidat à membre actif.
Votation : Alex est accepté à l’unanimité en tant que membre actif.

4. Rapport du responsable du matériel (Pascal R)
Le responsable n’a pas fourni de rapport.
Aucun matériel n’a été acheté en 2006, donc pas de dépenses.
Alain signale que pour une fois, un bénéfice matériel a été réalisé suite à la location d’une perceuse pour CHF 40.-.
Une précision : il reste un rouleau de corde à couper, au besoin.

5. Rapport de la bibliothécaire (Prisca M)
Prisca a cherché à garder de l’ordre. Elle a remis en ordre le classement par thème. Une remarque : on a acheté la thèse des glacières mais elle reste introuvable.

6. Rapport des vérificateurs de comptes (Raphaël P et Florian B).
La parole est aux vérificateurs, Raphaël P et Florian B, qui conseillent à l’assemblée d’approuver les comptes et donner décharge au caissier, Ralf K, absent.
Les comptes sont bien tenus.
Raphaël souligne une bizarrerie assez comique :
Un bénéfice de CHF 81.- a été réalisé lors de la Fête des vendanges 2006 à laquelle nous n’avons pas tenu de stand. Ce petit bénéfice provient du payement des badges 2005, en retard…
Alain fait quelques commentaires sur les comptes 2006 suite à un téléphone avec Ralf :
Il y a quelques cotisations en retard (CHF 1'250.-) mais la majorité est rentrée en caisse.
La fortune a augmenté de 1’958.- environ (le crédit de 1000.- Fr de matos est transféré à 2007).
Votation : les comptes sont acceptés à l’unanimité et décharge est donnée.

7. Nomination des prochains vérificateurs de comptes
Vérificateur 1 : Florian B
Vérificateur 2 : Philippe D
Votation : les 2 nouveaux vérificateurs de comptes sont acceptés à l’unanimité.

8. Election du comité pour 2007 (*=démissionnaire - °=à saisir). 
Le poste de président et de bibliothécaire sont à repourvoir.

Charge 2006 2007
Président
Vice président
Secrétaire 
Caissier 
Chef du matériel  
Archiviste
Bibliothécaire
Alain J°
Sébastien G   
Marie J
Ralf K
Pascal R
Laurent P
Prisca M° 
inchangé
inchangé
Marie J
inchangé
Pascal R
inchangé
Laurent P

Remarque : pour la bibliothèque, Prisca transmettra son fichier à Laurent.
Votation : le nouveau comité 2007 est accepté à l’unanimité.

9. Troglognouse et Cavernes
Caverne cherche toujours des articles, on peut leur en envoyer sans autres si on en a.
Troglognouse : Philippe Dubois se chargera du prochain numéro.
Laurent Perrenoud distribue la brochure éditée par Pascal Huguenin sur le Gouffre du Torrent (en vente CHF 5.- pièce).
Un exemplaire est offert au club.

10. Rapport du caissier (Ralf K)
Ralf K n’est pas là, pour cause de maladie.

11. Fête des 30 ans du club
Rappel du PV de l’AG 2006 :
« Un débat a lieu pour savoir s’il faut organiser une sortie officielle du club ou un souper, finalement il est décidé de rester modeste pour cette année et de faire une plus grosse manifestation pour les 30 ans du club, en 2007. L’organisation d’une sortie du club est approuvée par 5 voix pour, sans opposition. Ralf se charge de l’organisation. Un souper canadien sera également organisé.
La somme de fr. 600 est réservée pour la sortie des 30 ans du club. »
En l’absence de Ralf et puisque rien ne semble avoir bougé, on décide d’organiser simplement une soirée conviviale dans un abri forestier à la belle saison, éventuellement en juin ou en juillet. Eventuellement soirée costumée sur le thème de la spéléo. L’idée est de faire des grillades, le tout bien arrosé et dans la bonne humeur.
On propose l’abri forestier des Geneveys-sur-Coffrane, ou celui du Plat de Riau à Môtiers, où avaient déjà été organisés les 15 ans du club. A voir.
Florian et Marie se proposent pour l’organisation de cette soirée en plein air, avec Alex comme auxiliaire.
(Cette fête n'a finalement pas été organisée en raison de la grave maladie de l'organisatrice).

12. Programme d'activités (sortie, souper, pique-niques)
Remarque de Miguel: cet été, le club de la Vallée de Joux a proposé d’organiser un camp au Lapi di Bou.
Le traditionnel camp du Sivellen sera de nouveau organisé cet été.

13. Divers
Sur le site internet, Alain a débloqué les rapports d’expé 2005 et 2006 à l’attention de Miguel.
Alain enverra les rapports de Miguel à Laurent.
Clôture de la partie officielle de l’assemblée générale : 21h03.
Quelques sujets sont ensuite abordés à bâtons rompus
On continue de consommer gentiment le capital du club pour payer le local, l’achat de matériel, etc.
Si le capital reste stable, on pourra éventuellement envisager de baisser encore les cotisations l’an prochain.
On évoque de nouveau la Fête du Soleil à Cornaux (1 jour) et la possibilité d’y tenir un stand. Cela se passera en septembre (on ignore la date exacte). Des organisateurs se proposent pour tenir un petit stand villageois tout simple (il faut qu’il soit gratuit) : Alex, Alain, Florian, Prisca.
Eventuellement avec l’organisation de jeux simples, la vente de cakes et de jus de fruits, etc.
Le but est de se faire connaître dans les alentours. On souligne que ça doit rester très simple et ne pas coûter cher car les rentrées financières à en attendre sont très limitées.
Estimation de vente par rapport à l’an dernier : au maximum 8 litres de Trousiphon, par exemple.
Idées de ventes dans le stand : soupe aux pois, glaces, crêpes et cidre…
Matériel simple pour le stand : des tables de jardin avec des parasols…
On recherche un frigo (éventuellement celui du club), ou un appareil à crêpes…

Pour le PV:  Le président
Mise à jour finale par la secrétaire  
Alain J
Marie J

Expo aux Moulins souterrains du Col des Roches

Nouvelle exposition temporaire:

"La grotte dans l'art suisse du XVIIe au Xxe siècle"

du 10 février au 30 juin 2008, tous les jours, de 10h à 17h (www.lesmoulins.ch). A noter que l'exposition sera visitable en soirée pendant la nuit des musées, le samedi 17 mai 2008, de 19h à minuit (entrée libre).

Ci-contre: Vue de la caverne de st. beat audessus du lac de Thoune. Eau-forte et burin sur cuivre colorié de Gabriel Ludwig Lory (père), vers 1820. Don C. et R. Bernasconi-Schwartz 2007.

Brèves

Faisant un grand tour de 900km à vélo le long des canaux de France, Alain a été intrigué par l'aspiration de l'eau du canal par une pompe. Voulant en estimer le débit, il a commencé à lancer des morceaux de mousse dans l'eau. Il avait aussi sa cuillère dans la main. Plouf! Eh non, les cuillères ça ne flotte pas! On ne peut pas s'en servir pour l'estimation du débit, par contre c'est mieux que les doigts pour manger…

Petit jeu: à l'aide de la copie d'e-mail (fictive, bien sûr, toute ressemblance avec une situation ou des personnages réels serait purement fortuite et ne découlerait que du hasard) ci-dessous, essayez de cocher correctement les dates de disponibilité qui suivent (réponse en cliquant sur le bouton "Vérifier")

Salut Alain,
Bon, disponibilités: mardi, jeudi, év. le mercredi : jusqu'au 15 février, présent, sauf le jeudi 1er février. Sinon, à partir du 6 mars...
lundi, à priori, ça va aussi dans ces semaines là...
vendredi: j'aime pas trop, mais surtout pas le 2 février ni le 16. En mars, vendredi 16, 23 et 30 impossible...
Voilà, ça va pas
faciliter ta tâche...
A bientôt,
Pascal

Fév 07 Mar 07
Ven
2
Lun
5
Mar
6
Mer
7
Jeu
8
Ven
9
Lun
12
Jeu
15
Ven
16
Mar
20
Jeu
22
Ven
23
Lun
5
Mar
6
Jeu
8
Essayez!

Il ne se passe plus un Troglognouse sans un mariage, ma parole! Ce coup-ci, c'est Alain qui s'y colle.
Ca semble logique d'en prédire un autre pour l'année prochaine, il n'y a pas de raison que ça s'arrête! Comment? Vous dites qu'il y a une raison? Laquelle, je vous prie? Le manque de candidats?
Qu'à cela ne tienne, les Oracles Troglognousiens ne supportent pas la contrariété!

Un jour où il fait beau, si vous désirez aller boire un verre et vous détendre sur une terrasse avec vue sur le lac, nous vous conseillons celle de la nouvelle maison à Florian, à Corcelles. Le service est rapide et soigné et on trouve toujours de la place, même sans réservation.

Félicitations à Alain pour la naissance de son petit Luca Corentin le 3 avril 2007.

Après avoir réalisé une traversée dans le réseau Felix Trombe (Pyrénées, près de Tarascon), François s'est lancé dans une traversée de la campagne varoise en vélo. Il a failli rentrer à pied, sans vélo ni papiers ni argent après le vol de son véhicule, fort heureusement retrouvé par la police dans la soirée.

A vendre: 100kg de suie de cheminée pour faire de la teinture ou du grimage. Possibilité de conclure un abonnement, par exemple 1kg par mois. Prix plancher. S'adresser à Marie.

Félicitations à Catherine pour la naissance de sa deuxième petite fille, prénommée Hermine.

Le réseau des SiebenHengste est en pleine croissance: 3 entrées de plus au réseau en 2006 et augmentation du développement total à 154 km!!

Encore une découverte archéo-zoologique au domicile de Marie! En refaisant son plafond, elle est tombée sur un nid de souris Louis XIII momifiées.

Gros pétard à la SSS avec le fond Thomas Bitterli, des projets ont été approuvés, le fric a été versé, mais les projets n'ont pas été terminés…
On peut voir des similitudes avec le Gotthard, c'est sous terre, on paye, c'est jamais fini et il faut mettre des rallonges! (Il paraît que c'est aussi comme ça dans la construction, m'a t'on dit…:-)

Je suis bon prince, à tous ceux qui ne se sont pas proposés pour prendre ma place de Président&du club (pas assez prestigieuse, peut-être?) il reste 3 opportunités de sièges (rembourés) au bureau de la SSS.

Les membres qui n'arrivent pas à introduire leurs activités sur le site du club sont priés de fournir un résumé à Laurent P. Merci.

Félicitations à Philippe D. pour la naissance de sa petite Mélanie, née le 25 février 2008.

Il est dommage que ce Troglognouse ait paru si tard, vous avez donc forcément raté le vernissage de l'exposition des organes laryngologiques de Marie. Bon, il faut dire que l'exposition n'a duré que quelques heures et était réservée à un public averti (principalement des adeptes de la chirurgie).
Marie s'est déclarée satisfaite du résultat, et s'est ensuite retirée à son domicile pour une courte retraite.

Vous connaissiez le piercing "anneau de bœuf" dans les narines, eh bien il y a encore plus fort: les croûtes sur le nez (dans le nez, c'est très commun, mais dessus, c'est IN). C'est pour s'en faire de belles qu'un gars s'est râpé le nez dans les escaliers pendant le grand nettoyage du local (juillet 2007).

L'Express a publié une photo de visiteurs sans casques dans la glacière de Monlési.
Il s'en est suivi d'une lettre de Rémy W. à ce propos.

Ne parlez pas de guêpes à Alain, il fait un petit blocage psychologique après avoir eu son appartement infesté en septembre 2007 et dû en exterminer spécimens juste avec une tapette à mouches. Toute ressemblance avec le film Max & Co est fortuite.

Le 22.2.2008, ça fera exactement 10 ans que nous mesurons les températures aux Pingouins.
Les mesures, orchestrées par Miguel, comptent 280'000 valeurs de température (en plus des données de température, de vent, de pression et d'enneigement effectuées par des tiers).

Michel Diserens, un auteur suisse a écrit un roman policier sur la spéléologie: « Les enquêtes de Sophie Lanzmann - Dangereuse immersion » aux Éditions Plaisir de lire. Il est paru.

Marie jure que ce n'est pas elle qui a remplacé l'accu à charger par un œuf de Pâques.
(par contre, ça lui donne peut-être des idées pour Pâques de cette année).

Pour ceux qui n'avaient pas suivi la saga des spéléos coincés dans le Vernau: ils sont tous ressortis.

Raphaël P. qui a quitté le club (et la Suisse) en 2006 a finalement aussi quitté la Thaïlande. Il réside actuellement à Phnom Penh (Cambodge). Décidément, il a vraiment la bougeote!

Moïse a peut être gravé des tablettes de pierre qui ont défié le temps, mais ce n'est pas le cas de l'ordinateur de Florian qui datait de la même époque (selon datation du processeur au carbone 14).
Vous n'allez pas le croire, mais oui, il a acheté un nouveau PC! Bon, c'est l'ancien PC de Ralf…
Mais au fait, qui avait racheté le précédent PC de Ralf, déjà? (celui d'avant Moïse)? Ah oui, c'est Alain!
Ah: une dépêche nous dit qu'il ne s'en sert plus non plus. Ouf, on a eu peur!

La nouvelle est confirmée: il y aura bel et bien un numéro de Cavernes en 2008.
Après une phase à vide, le comité de rédaction a repris un rythme de croisière. Merci Denis.

Nous rendons hommage à Jean-Jaques Bolanz (1940-2007), décédé au cours d'une plongée d'exploration dans le siphon de la source de Lili (Astros, Grèce).
Il était connu et apprécié de presque tous les spéléologues romands pour ses nombreuses plongées et en tant que formateur de la colonne de plongée.
Patrick lui a consacré un site internet (d'où vient la photo ci-contre):
http://web.mac.com/pderiaz/iWeb/Site/Accueil.html

Le site du club a 10ans! C'est aussi 10 ans de présence de Troglognouse sur Internet!

Et si on parlait de cristaux? Ceux de Göscheneralp (Suisse)

Vous aimez les cristaux dans les cavernes? Voici quelques photos intéressantes du massacre opéré par Paul Von Känel dans la grotte de Göscheneralp (UR), visible en grand sur http://www.kristallkeller.ch.


On perce…

...on trouve des beaux cristaux…

…on les sort (à l'hélico)…

…et on avertit les médias

...et ceux des grottes des mines d'argent de Naica (Delicias, Mexique)


Le 6 avril 2007, le géologue Juan Manuel García- Ruiz de l'université de Grenade (Espagne) annonce avoir découvert le mystère de la formation de "La chapelle sixtine de cristal" à plus de 300m de profond dans les montagnes de Naica. Cette poche karstique a été découverte en 2000 par deux mineurs en train de percer un nouveau tunnel d'extraction dans la mine d'argent de la compagnie Industrias Peñoles. En fait, deux cavernes ont été trouvées, dont l'une appelée "Caverne des cristaux géants" contient quelques uns des plus énormes cristaux naturels jamais trouvés à ce jour, des colosses de gypse translucide de plus de 11m de long et pesant jusqu'à 55 tonnes qui s'entrecroisent pêle-mêle.
Cette découverte n'a été possible que grâce aux activités minières, d'une part pour la création de l'accès et d'autre part pour le pompage de l'eau richement minéralisée qui immergeait la caverne. Cette forte minéralisation est d'ailleurs, avec la température de 58°C, l'explication de l'existence de cette merveille minérale. C'est d'ailleurs aussi la raison d'être du filon argentifère et donc de la mine.
La compagnie a été d'accord de protéger la caverne contre le vandalisme, une exploitation touristique n'étant pas réalisable en raison de la profondeur et des problèmes de climatisation. En cas d'arrêt d'exploitation de la mine, le géologue affirme que dès que l'eau aura repris sa place, les cristaux vont recommencer à croître. Cette découverte a fait l'objet d'un article dans National Geographics.
http://news.nationalgeographic.com/news/2007/04/photogalleries/giant-crystals-cave/index.html

Rapports d'activités du Sivellen en 2006

3 jours de prospection dans le massif, du 15 au 17 juin 2006

Samedi 15.06.2006
Météo: Temps ensoleillé.
Participants: Astrid et François

Partis à 7h00 d'Yverdon, nous prenons le train pour Mühlehorn. De là par un soleil de plomb, nous montons le long du Meerenbach pour prospecter les falaises sans rien trouver d'autre que de faux espoirs (prospection intensive sur les falaises vers Staglen et jusqu'au chalet de Strick). Le soir, nous nous couchons à la belle étoile vers le chalet de Schwamm Boden du haut. Bien sûr, pendant la nuit la pluie nous chasse dans le chalet.

Dimanche 16.06.2006
Météo: Temps d'abord nuageux, puis ensoleillé, suivi d'orages en fin de journée.
Participants: Astrid et François

Petit déjeuner à la Floraline puis départ pour les falaises derrière le Firzstock. A peine arrivés au pied de celles-ci qu'un orage éclate, ne nous laissant pas le temps de prospecter. Fuite en catastrophe pour aller s'abriter à l'alpage de Rietboden. Les falaises sont à revoir une autre fois (à première vue, pas très intéressant). On cherche un endroit pour la nuit, après l'orage, et on finit par sen rendre à l'alpage de Meerenboden, derrière le Mürtschenstock, à la nuit tombante. L'alpage est heureusement ouvert et inhabité. C'est super confortable: eau, réchaud à gaz, toilettes et matelas.

Lundi 17.06.2006
Météo: Temps ensoleillé.
Participants: Astrid et François

Ce matin, nous examinons les environs et constatons que la région présente un intérêt spéléo: plusieurs porches sont repérés dans les hauteurs. Reste à aller les voir! Par contre, nous allons prospecter en détail une petite barre rocheuse dolomitique (Tugsteinhorn), sans succès. Nous mettons plein de croix! Reste à voir le trou le plus évident, mais malheureusement en hauteur. Il faut du matériel pour l'atteindre. La veille, en montant à notre abri pour la nuit, nous avions aperçu un porche prometteur non loin du chalet. Avant de descendre à Filzbach pour prendre notre car postal, puis le train pour Yverdon, nous partons à sa recherche sans succès (nous étions trop bas). Coordonnées approximatives du porche repéré: 730 525/216 310.

Camp d'été au Sivellen, du 8 au 16 juillet 2006

Samedi 08.07.2006
Météo: Temps nuageux entrecoupé d'éclaircies
Participants: Astrid et François

A 15h00, je vais cherche Astrid à Yverdon. Au restaurant Fronalp, nous préparons nos très lourds sacs remplis de nourriture. Après 5dl de Coca, c'est la montée. François avec deux sacs de montagne et Astrid un sac plus gros qu'elle. Arrivée à 21h00 à Ober Stafel. Par manque de courage et de temps, nous ne mangeons qu'un peu de pain et de fromage.

Dimanche 09.07.2006
Météo: Temps nuageux entrecoupé d'averses et d'éclaircies
Participants: Astrid, Alain, Marie, Pascal et François

Le soleil se lève sur la vallée. A 8h00, François et Astrid se lèvent. Après avoir bien rangé les affaires, nous faisons les comptes du camp de l'an passé et nous allons payer les paysans, avant de leur demander du lait pour notre déjeuner. Quelques tartines et un litre de lait plus tard, nous nous préparons pour la grande aventure, genre Yoko Tsuno. En haut de la colline, nous nous arrêtons pour admirer les fleurs, renoncules, anémones, anthyllides vulnéraires, lotiers corniculés, dryades à pétales, crépides dorées, violettes jaunes (qui s'appellent en fait pensées à deux fleurs). Quelques mètres plus bas, François me fait découvrir le coin à fleurs d'arnica. Mais le temps passe et nous devons atteindre notre but. Quelques minutes plus tard, nous y arrivons. Mais la tâche s'avère difficile: nous devons trouver l'entrée de μ7 où vit le Troll Hébus! Nous sommes mieux armés que lui, munis de notre pelle de jardin, de notre marteau et du burin, Hébus s'incline. La défaite est terrible pour lui. Il rend l'accès à la grotte glissant avec la terre qui descend. Un gros caillou bouche l'entrée. Les coups de marteau ne suffisent pas à le faire descendre, Hébus l'ayant solidifié par un sortilège. François prend la décision de mettre une charge explosive, mais pour notre grand malheur, Hébus à volé les allumettes! Après l'avoir dégagé et lui avoir donné des coups de pied bien placés, François secoue le caillou et, ô miracle, ledit caillou tombe dans le puits. Nous ne savons pas exactement de combien de mètres... Hébus se fait assommer dans le fond par ce caillou. Nous faisons la topographie externe pour indiquer exactement l'emplacement de la grotte, car le GPS ne se sent pas bien... Après les mesures, nous décidons de dîner: il est 16h15. Enfin rassasiés, nous continuons notre chemin. Sous un gros caillou, nous déposons le matériel qui sera utilisé le lendemain. Nous ne gardons qu'un seul sac. Le retour se fait. François décide de chercher le nom d'une fleur qui lui plaît là-bas en haut, Astrid fait de la prospection. Une fois le fleur trouvée, nous repartons. Nous marchons sur une crête. La pente est abrupte. Le chemin pédestre est là, devant nous... Enfin, nous arrivons au camp de base. François écrit ce qu'il aurait dû écrire depuis longtemps et Astrid prépare le souper et le dîner du lendemain. Elle fait la vaisselle et écrit cette petite histoire qui, je l'espère, vous a plu!?! Ah, j'oubliais de vous raconter un événement. Lors de la montée, le Troll Hébus m'avait lancé un sort: une cinquantaine de mouches étaient posées sur la casquette d'Astrid et presque autant y tournaient autour. Voilà. L'histoire est terminée à présent. Ne faites pas de cauchemar!

Lundi 10.07.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: Astrid, Alain, Marie, Pascal et François

Vers 11h00, nous retournons à μ7. Astrid spite le puits et descend en premier. Je vais la rejoindre. En bas, d'un côté un bloc bloque la suite. En enlevant mon baudrier, j'arrive à me faufiler par-dessus et depuis l'autre côté, avec l'aide d'Astrid, nous parvenons à le dégager. Peine perdue: ça queute sur trémie. De l'autre côté, une faille trop étroite sur environ 2 mètres donne sur probablement sur un puits d'une dizaine de mètres. Il faudrait désobstruer. Nous topographions le tout en remontant. Pendant ce temps, Alain, Marie et Pascal viennent nous rejoindre. Vers 17h00, Astrid redescend en plaine.

Mardi 11.07.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

A 5 heures du matin, les vaches, leurs cloches et les cris des vachers nous réveillent... On somnole tant bien que mal jusqu'à 8 heures. On doit se lever tôt pour aller dans la région du Gufelstock, en-dessus de Sool. Il nous faut presque 3 heures de marche pour y arriver, en traversant un paysage vraiment très joli, passant par le pied du Schwarzstöckli. Nombreux petits lacs très jolis. François va équiper un trou qu'il a trouvé récemment: Smile 1. C'est un puits oblique où on entend les cailloux rouler très longtemps. Ca doit être très profond. Il équipe avec une corde de 32 mètres et descend une quinzaine de mètres. Il y a encore pas mal de névés disséminés partout. Pendant que François équipe, Pascal va localiser deux trous repérés par François (d'après l'ancienne topo de Urs Sandfuchs) au moyen du GPS. Point posé: trou de terre, 3 mètre minimum, 728.790/209.491 – 2192. Alain et Marie vont prospecter les bandes rocheuses rouges et blanches en face de Smile 1. On met pas mal de croix, mais on ne trouve rien de prometteur. Tout est colmaté en surface. Par contre, il y a de jolis petites rivières et petits lacs. Il fait très chaud et on se baigne même. Il y a incroyablement beaucoup de fleurs dans la côte: des pensées jaunes et violettes que je n'avais jamais vues. Retour très long mais très joli. Le soir, on se prépare un émincé au curry extra qui va nous remettre des fatigues du jour. Slurp!!!

Mercredi 12.07.2006
Météo: Temps variable
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

Nuit agitée pour certains, sereine pour d'autres. Le réveil est à nouveau matinal: nous retournons à Gufelstock. François court devant, Pascal suit de peu, Alain et Marie arriveront bien plus tard. Sur place, le constat est amer (et drôle): nous avons oublié les spits et le carbure. Pascal s'équipe et descend les 3 fractios installés la veille. Là, il fixe une nouvelle corde de 35 mètres pour attaquer la suite: une descente de 5-6 mètres, un plan incliné court, et là... la grotte s'ouvre sur un véritable puits de bonnes Dimancheensions (3m x 4m), suivant de manière très distincte une faille largement agrandie par l'eau! Ca promet pour la suite... En bas du puits, qui doit faire 6-8 mètres de hauteur, on distingue clairement une grande « gueule » noire, au fond de laquelle les cailloux tombent et rebondissent pendant plus de 8 secondes! Pascal plante son seul et unique spit en haut du puits (il en faudra d'autres pour en franchir la « lèvre ») et remonte en surface. Là, sous un ciel plombé, il retrouve Marie. François est parti prospecter vers les Seelenen et Alain se trouve vers le col. Après le dîner, l'orage gronde au loin et de bonnes gouttes de pluie nous rafraîchissent. Nous rentrons ensuite, chacun à son rythme, sans autre averse. François, arrivé longtemps avant les autres, s'affaire à découper un « Quicky » en plastique qui orne désormais les murs de la cuisine. Activités du soir: on verra bien...

Jeudi 13.07.2006
Météo: Temps ensoleillé avec quelques nuages.
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

Nous quittons l'alpage vers 10h00 pour la zone de Gufflen, avec pour objectif GU14. Chargés de toutes nos affaires spéléo, nous traversons sur Plattengaden, la vallée des marmottes, la forêt enchantée et le champ des lys. (Les lys sont déjà passés...) On fait le plein d'eau à la source de la ferme du bas et on attaque la montée du pierrier jusque sous les falaises de Gufflen. On s'équipe en-dessus de GU14 et on descend sur la corde dans le trou. Objectif: faire des photos et retirer cordes et plaquettes. C'est la première fois que j'y vais: très jolie galerie d'entrée. Les flash de nos photos révèlent des concrétions phosphorescentes. Ce sont des coulées de « chou-fleur » très blanches et luminescentes pendant une minute après le flash. Pique-nique à la sortie, en haut de la falaise. Ensuite, un orage menace et le tonnerre gronde. Finalement, on évite l'orage. François et Alain vont prospecter en haut des falaises de Gufflen jusqu'en face du Spaneggsee, sur les falaises. Pascal et Marie décident d'aller prospecter en face, c'est-à-dire la grosse bosse avec une forêt dessus, qui se trouve entre la vallée des marmottes et le bord du lapiaz du Sivellen. On avait repéré un trou qui ne donne rien, mais un autre, sur une faille abrupte, donne un gros courant d'air glacial. C'est peut-être pénétrable par quelqu'un de mince et de motivé... J'ai mis un point 06 (lieu-dit « La Verrue »). On ajoute encore quelques croix. On zigzague dans un vrai labyrinthe de rochers, de creux et de bosses et de sapins. On tombe sur deux bébés cerfs cachés dans les herbes et qui partent devant nous quasiment sur nos pieds... Un d'eux a très peur et pousse un gros cri en sautant presque par dessus mes pieds. Qu'ils sont choux: ils ont même des points blancs sur le dos! On s'éloigne vite de peur de les déranger davantage. Cette zone regorge de belles fleurs et d'une jolie végétation. C'est un lapiaz recouvert de buissons. Il faudrait revenir car c'est grand. Ensuite c'est la remontée, dès qu'on retrouve le chemin qui remonte depuis le Spaneggsee vers Plattengaden. On évite totalement la pluie finalement. On arrive à l'alpage 20 minutes avant François et Alain, qui n'ont rien trouvé de marquant en dessus de Gufflen. On peut considérer que la prospection est terminée dans la zone du bas des falaises de Gufflen.

Vendredi 14.07.2006
Météo: Temps ensoleillé, puis pluvieux
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

Sous le soleil joyeux, nous partons par le chemin du bas du lapiaz pour aller prospecter la zone Z. On commence par changer la vis de la plaquette au coin de zone NuB-Z-60 et P-Y-Z-59 pour en mettre une en alu. On prospecte ensuite systématiquement et on met pas de mal de croix en dessous du chemin. Pique-nique, puis on attaque la partie de la zone Z en dessus du chemin. Petites falaises et rhododendrons. Je trouve un magnifique trou pénétrable avec un départ de puits, où les cailloux roulent assez bas. Je le marque Y7 (juste en bordure de Z). On viendra l'explorer demain avec du matériel car il fait plus que 10 mètre sûrement. Alain creuse comme un fou et progresse de 7 mètres dans un trou d'où sort un courant d'air glacial. Finalement, arrêt sur fissure où les petits cailloux continuent à rouler. Snif, il faut mettre une croix. Pascal prospecte la partie supérieure ouest de la zone Z et met une trentaine de croix. Alain et François en mettent autant. Alain place deux points, dont un est prometteur. Il faut revenir. Une bonne averse nous chasse du lapiaz. Cueillette de ciboulette au retour, pour la salade de pommes de terre de demain.

Samedi 15.07.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

Le matin, nous repartons sur le chemin du bas du lapiaz en direction de la zone Z. On se retrouve tous à Y7. François équipe la corde d'entrée avec un amarrage en Y. Puis Pascal s'équipe au complet sous un soleil de plomb... Il ruisselle avant d'entrer dans la grotte. C'est plus étroit que prévu et presque totalement vertical. On lui fait parvenir les instruments topo à l'aide de la chevillière, ce qui nous permet de constater que le puits fait plus de 11 mètres. Malheureusement, pas de suite. Il fait la topo du trou en remontant et jure un certain nombre de fois en s'accrochant de partout aux parois étroites et tranchantes. Bilan: un trou dans la combi... Pendant ce temps, François et Alain vont au trou qu'Alain a trouvé hier. Résultat: seulement -9 mètres 10. Alain est très déçu. Mais ils continuent à prospecter en direction du haut de la zone Z et trouvent un autre trou : Z14. Alain creuse comme un fou et sort un véritable champ de blocs et de terre. C’est impressionnant ! On les rejoint pour pique-niquer là-haut, au bord du trou. Salade de patates, morceaux de jambon, œufs et ciboulette des Alpes ! Slurp ! Miam ! Délicieux ! Suite à ce repas pantagruélique, Pascal et Marie vont faire la topo de surface entre Y6 (tout proche de Z14) et Y7. Vive les salades et les rhododendrons… On ne s’arrête pas de se prendre les pieds dedans ! On réussit même à faire une visée de 50 mètres ! (le maximum de la chevillière). Ensuite, on remonte à Z14, menacé par un énorme bloc coincé au milieu du puits, très inquiétant. Alain hurle depuis le fond du puits chaque fois qu’on touche un caillou, tant il a peur que ça lui tombe dessus : avec raison ! J’aurais eu peur aussi ! Quant à moi, complètement moulue, je gis entre les rhodos et les salades écrasées… Pascal et Marie entament le chemin du retour pendant que François et Alain terminent leur trou. Aujourd’hui, grand soleil toute la journée ! C’est vraiment chouette et rare d’avoir toute une semaine de beau ici !!!

Dimanche 16.07.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: François, Alain, Marie et Pascal

Après avoir rangé le chalet, nous partons voir 2 points sur des trous à désober dans la zone d. Grâce aux efforts d’Alain et Pascal, le premier point : fissure s’agrandissant de 2,5m de profond (coord. 728061/212848). Hélas, il faudra une échelle pour descendre. A revoir. L’autre fissure est aussi désobstruée et un bloc est cassé au plastex. Hélas, le fort courant d’aide vient d’un terrier de marmotte en relation avec une faille de 25m plus loin. On y met une croix. Redescente en plaine vers 15h30.

A Smile 1, on a laissé dans le trou :
· Reste d’environ 18m de corde à spiter
· Un matériel spit complet avec plaquettes (5) et MR(5) + 2 cosses
A prendre : corde et spit

Week-end prolongé du 1er août 2006

Samedi 29.07.2006
Météo: Temps ensoleillé, puis nuageux avec quelques gouttes
Participants: Astrid et François

Départ de Neuchâtel à 7h30, au Sivellen 5 heures plus tard, le temps est mitigé. Nous décidons d’aller prospecter la gorge entre Ober Stafel et l’autre Ober Stafel (près du Heustockli). Nous y mettons beaucoup de croix, mais il reste encore quelques endroits à voir. C’est la pluie qui interrompt notre prospection et nous contraint à nous abriter aux petites grottes au pied du sentier.

Dimanche 30.07.2006
Météo: Temps ensoleillé, puis quelques nuages
Participants: Astrid et François

Au levé : beau temps. Nous nous préparons et allons à J/y1. Après avoir flemmé jusqu’à 3 heures nous nous décidons à descendre dans le gouffre. Il y a de la neige jusqu’au bas du ressaut de 2m (beaucoup plus que l’année passée). Au sommet du grand puits, il y a aussi beaucoup de neige. Il faudra trouver d’où elle vient ! Descente sans problème jusqu’au terminus de l’an passé, où nous spitons et descendons un P11. Au fond, une faille étroite est explorée sur une dizaine de mètres. Il reste une petite incertitude de suite : désob à l’explosif d’un coude qui nous empêche de voir l’éventuelle suite. On fait la topo de tout ça, transis de froid et mouillés malgré le peu d’eau dans le grand puits. Il reste donc à faire :
· 2 diverticules dans le grand puits à topographier
· désob tout au fond de la faille (voire ci-avant)
· dessin d’une grande partie du trou
Sur place à la base du R2, il y a une massette et un burin. Sortie après près de 6 heures d’expé, de nuit. Nous rentrons à la lampe de poche.

Lundi 31.07.2006
Météo: Temps couvert, puis pluie
Participants: Astrid et François

Levés vers 10 heures, on repart vers J/y1, où on a laissé hier tout notre matos spéléo dans l’espoir d’aller voire à Smile1. Le temps ne s’y prêtant guère, nous restons dans le coin. François va voir le trou (marqué d’un point) désobé le 15.07 par Pascal et Alain : trou de 2m de profond pour 5m de long, donc nous y mettons une croix. Pendant ce temps, Astrid prospecte et met plein de croix dans les environs (zone d, en face du point coté 2079). La pluie nous chasse au chalet.

Fouille paléontologique à Geissbachhöhle, du 11 au 14 septembre 2006

Lundi 11.09.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: Julien Oppliger, Christophe, Jean-Christophe, François B.

Vers 12h00, nous prenons le télésiège à Ennenda, accompagnés par le garde-forestier, M. Geisler. On descend péniblement le matos dans notre grange à Brandrain (la maison s’appelle Brandalp). On dîne en attendant M. Marti, chef du Département des travaux publics du canton de Glaris. Vers 13h30, il arrive et on va lui faire visiter la grotte. A la fin de la visite, nous nous organisons en 2 fouilles (les 2 de l’année passée), mais cette fois, nous sommes méthodiques et mesurons et dessinons tous les os trouvés dans nos petits carrés de 0,5x0,5m.

Mardi 12.09.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: Julien Oppliger, Christophe, Jean-Christophe, François B

Nous continuons nos fouilles et vers midi, Julien nous quitte pour aller à Toulouse.

Mercredi 13.09.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participants: Julien Oppliger, Christophe, Jean-Christophe, François B

Aujourd’hui, c’est la catastrophe, les 3 archéos sont malades. Ils se sont refilé la grippe et je suis le seul épargné. La motivation baisse, surtout que l’on ne trouve plus de beau crâne d’ours des cavernes, juste des kilos de dents et d’os longs…

Jeudi 14.09.2006
Météo: temps ensoleillé, vent
Participants: Julien Oppliger, Christophe, Jean-Christophe, François B

C’est décidé, les archéos rentrent chez eux… Christophe et Jean-Christophe n’ont même pas le courage de venir chercher leur matériel dans la grotte et c’est à deux que l’on range tout après avoir fouillé nos carrés pendant 2 heures. M. Geisler (garde-forestier d’Ennenda) vient vers midi et demi pour les détails techniques de la construction de la future porte. A 13h30 tout le monde remonte la matériel jusqu’au télésiège, mais le vent, très violent, empêche les personnes de prendre ce moyen de transport. Donc, descente à pied pur les archéos… Moi, je reste encore deux jours dans la région. Je vais consacrer le reste de la journée à visiter, prospecter et découvrir la région. Je prends le sentier qui part d’Aeugsten à Achseli, à flanc d’une forêt ravagée par les bostryches. En chemin, je visite quelques falaises de part et d’autre du chemin. Au-dessus du sentier, dans la Rötidolomit, je trouve un petit abri rempli de crottes de chamois. N’ayant pas de combi, je ne me suis pas enfilé dans ce conduit bas (coord. environ 727080/209285). Rien d’autre à signaler. Je fais le retour en descendant à Sool, puis en prenant un second sentier à flanc qui me ramène à Brandrainhütte en suivant plus ou moins les pylônes à haute-tension.

Vendredi 15.09.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participant: François B

Toute la journée, je dessine la grotte de Geissbach et son porche et je fais quelques points topo.

Samedi 16.09.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participant: François B

Avec un bon sac à dos, je vais prospecter. Tout d’abord au-dessus de Geissbachhöhler, sans rien trouver dans un forêt super raide. Je me rends ensuite au pied ouest du Holzflue pour voir à quoi ça ressemble. C’est une série de belles falaises, mais hélas les ouragans ont transformé l’accès en un véritable cauchemar à zigzaguer entre les arbres couchés et les ronces. Je ne suis allé voir qu’un porche, mais ça vaudra la peine de faire un camp à Alp Begligen et d’accéder à ces falaises depuis l’est. Je continue mon chemin en grimpant sur le gigantesque pierrier de Stockplanggen et trouve un sentier non indiqué sur la carte et marqué de ronds de peinture. Ce sentier a été créé pour l’entretien des pylônes à haute tension qui sont posés sur les escarpements vertigineux des grandes falaises du Schilt. D’un œil, il faut surveiller les marquages balisant le passage, et de l’autre regarder où l’on met les pieds ! Hélas, aux pylônes, je dois faire demi-tour car :
· Il va faire nuit
· Il va pleuvoir et j’aimerais bien me trouver ailleurs le moment venu
· Je ne trouve pas la suite du sentier. C’est peut-être la fin ?
En chemin, il y a plusieurs abris à aller voir, dont un où il faudrait faire 4m d’escalade. (spit-corde environ 15m), facile, non vertical. Je me sors du petit sentier juste avant la nuit et fais 1000m de descente sous la plue et dans la nuit jusqu’à Ennenda. Avant de prendre mon train, je vais chercher mon deuxième sac à dos chez M. Geisler qui me l’avait descendu il y a deux jours.

3 jours au Gufelstock du 15 au 17 octobre

Dimanche 15.10.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participant: François B

En train puis en télésiège jusqu’à Aeugsten. De là, 2 bonnes heures de montée pur arriver à Smile1. En chemin, je passe devant le fenil de Alpeli qui serait idéal pour un camp (avec une fontaine). La cabane possède même un fourneau et une table. Je m’équipe et descends avec une corde de 28m en réserve. Au terminus de Pascal, cet été, je plante 2 spits et descends 15 à 20m. Je suis sur un gros palier en pente, couvert de cailloux. Pour la suite : deux possibilités qui se rejoignent probablement d’après le bruit des cailloux. J’arrête là pour aujourd’hui et après avoir laissé mon matos devant le trou, j’entame une longue descente pour dormir à Ober Stafel (1h15).

Lundi 16.10.2006
Météo: Temps ensoleillé
Participant: François B

Je remonte à Smile1 où j’arrive vers midi. Là, je remarque que j’ai perdu mon appareil photo qui était dans son étui à ma ceinture. Je le cherche pendant 3 heures, sans succès, dans le dernier kilomètre que j’avais parcouru (j’ai fait des photos en chemin). La mort dans l’âme je retourne à Smile1 ou je n’a plus que le temps de déséquiper le trou pour l’hiver. Dans le gouffre, je remonte la dernière corde jusqu’au spit puis je tends les cordes pour empêcher le plus possible des dégâts dus aux cailloux qui tombent. A l’entrée de Smile1, il y a :
· Corde 35 (en place)
· Corde 32 (en place)
· Corde 28 (dans la niche entre les spits 3 et 4)
· 1 pochette
· 5 MR et 1 clef inbus
· 1 charge de carbure
· 2 cosses + 4 spits + 3 plaquettes
· la corde pour l’entrée avec sangle + MR + plaquettes
· A prendre : une clef 6 pans pour MR
Retour à Ober Stafel et découverte de mon appareil photo entre deux cailloux, en contre-bas du sentier, à 500m du trou ! Snif, le zoom est cassé…

Toutes les activités du club

Cliquez ici pour atteindre la page des activités.

Calendrier

Cliquez ici pour atteindre la page du calendrier 2008.

Impressum:

Rédaction: Philippe Dubois et Alain Jeanmaire
Mise en page: Alain
Dactylographie des cahiers du Sivellen: Philippe
Photocopies/agrafage: Alain
Articles: Philippe, Alain, Internet.
Photos: Alain, et Internet
Mise sous pli et adresses: Alain et Adriana
Tirage papier: 50 exemplaires
Version Web: Alain
Date d'édition: 12 mars 2008


Mise en ligne: 13.03.2008.
Cette page fait partie du site Troglolog, sur http://speleo.webne.ch/troglolog